Florent Pietrus : «On a montré qu’on avait des couilles»

BASKET Après leur victoire en Italie (80-77, a.p.), les Bleus sont heureux...

M. Go. avec agence

— 

Les basketteurs de l'équipe de France, lors d'un match contre la Hongrie, le 30 juillet 2009 à Paris.
Les basketteurs de l'équipe de France, lors d'un match contre la Hongrie, le 30 juillet 2009 à Paris. — A.Reau/SIPA

Satisfaction du côté des membres de l’équipe de France de basket après leur victoire arrachée en prolongation face à l’Italie 80-77 mercredi soir. «On a été conquérant. J'avais peur qu'on ne soit pas récompensé de nos efforts faits auparavant. Mais heureusement, sur deux actions de grande classe de Nicolas (Batum), on a repris nos esprits. Et on gagne le match sur notre défense et les lancers d'Antoine Diot», a expliqué Vincent Collet impressionné par l’ambiance de la petite salle de Cagliari. «Sur l'ensemble, notre victoire est méritée car on l'a acquise dans un contexte difficile.»


Pour revivre le match en live comme-à-la-maison


Ton moins analytique et plus virile chez les joueurs. «On a fait un bon match, on a montré qu'on avait des couilles. Mais il ne faut pas s'arrêter là. Faut pas se croire déjà qualifiés car sinon on va déjouer», a prévenu Florent Pietrus, auteur d’un très bon match mercredi soir. Les Bleus rejoueront dès samedi soir contre la Finlande à Pau. Pour espérer se qualifier à l’Euro 2009, ils doivent terminer premier de leur poule puis battre le vainqueur d’une deuxième poule.