L'écurie Renault suspendue pour le prochain Grand Prix

FORMULE1 L'écurie n'aurai pas respecté les règles de sécurité...

Avec agence

— 

 Fernando Alonso obtient la pole-position du grand Prix de Hongrie, le 25 juillet 2009.
 Fernando Alonso obtient la pole-position du grand Prix de Hongrie, le 25 juillet 2009. — Leonhard Foeger / Reuters

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a décidé de suspendre Renault pour le Grand Prix d'Europe, le 23 août à Valence, considérant que l'écurie n'avait pas respecté les règles de sécurité durant la course dimanche au Hungaroring, où s'est tenu le GP de Hongrie.

Son pilote Fernando Alonso a «volontairement quitté les stands sans un écrou de sécurité maintenant l'une de ses roues, ce qui est une indication que la roue elle-même pouvait ne pas être proprement sécurisée», selon la FIA.

La Fédération internationale a également reproché à Renault d'avoir «manqué d'informer le pilote de ce problème ou de lui conseiller de prendre une action adéquate au vu des circonstances, même si celui-ci a contacté l'écurie par radio en pensant qu'il avait une crevaison».

La roue s’envole

Au 13e tour, juste après son premier ravitaillement, Alonso a d'abord perdu la flasque aérodynamique couvrant sa roue, avant que la roue elle-même ne s'envole sur les bords de piste. L'Espagnol a terminé son tour sur trois roues, l'obligeant à repasser aux stands.

Le double champion du monde, parti dimanche en pole position, a abandonné trois tours plus tard sur un problème de pompe à essence.