La folie du Tour de France s'est emparée de Marseille

— 

Malgré trente-cinq passages de la Grande Boucle à Marseille depuis sa création, pour beaucoup hier, le départ d'une étape du Tour de France depuis le Vieux-Port, c'était une première. Zine, 34 ans, est venu flâner en famille dans le village du Tour : « D'habitude, je le regarde à la télé, parce que je n'ai pas les moyens ni le temps de me déplacer. Alors là, j'en profite ». Séverine, passionnée par l'épreuve depuis l'âge de 10 ans, a suivi le départ depuis Monaco et a fait une halte à Marseille, avant de rentrer à Toulouse. « C'est une ambiance que l'on ne retrouve pas ailleurs. C'est populaire », confie-t-elle, sourire béat.

Novices, habitués ou amateurs vaincus du Mondial de pétanque sont venus vivre hier, devant la mairie, quelques minutes de bonheur intense. Car le Tour, c'est un vaisseau spatial qui débarque sur le Vieux-Port : des sonos criardes, les hommes-sandwichs des partenaires qui se livrent à un concours d'extravagance, des centaines de journalistes, un plateau de France Télévisions en direct... et bien sûr, les coureurs, en chair et en sueur. Selon la mairie, 28 000 spectateurs ont goûté hier à « la folie » du Tour. W