Quelque chose en lui de Ribéry

Nicolas Stival

— 

1,66 m, 66 kg. Dans le « civil », Adrien Regattin n'a rien d'impressionnant.

Ballon au pied, c'est autre chose. Au moment de décrire le tout jeune homme, qui fêtera ses 18 ans le 22 août, Alain Casanova a comparé son style à celui de Franck Ribéry. Rien que ça... « J'aime provoquer, percuter, aller toujours vers l'avant », lâche ce milieu offensif droitier, également capable de jouer à gauche.

Toulouse, un choix de proximité

Depuis quelques mois, la vie du natif de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), arrivé à Montpellier à l'âge de 8 ans, a connu une brutale accélération. Habitué à la réserve du FC Sète, en CFA 2, Regattin a débuté en National (3e division) début février. Cinq mois et sept matchs plus tard, le voilà au TFC, alors que le club héraultais, en très grosses difficultés financières, a dû déposer le bilan. « J'avais d'autres offres en L1 et L2 mais j'ai tout de suite choisi Toulouse, car c'était le plus près de chez moi », explique-t-il. Après avoir effectué un essai de trois jours fin mai, Regattin a signé un contrat stagiaire de deux ans.

Il participe actuellement au stage de pré-saison de Luchon avec les pros, en compagnie de cinq autres « gamins » du centre de formation. Dimanche, le benjamin du groupe a disputé la première période de l'opposition contre une sélection régionale (6-1). Il a montré son audace, provoqué un penalty, mais s'est également parfois montré trop gourmand. Un péché de jeunesse à corriger, entre autres lacunes. « Je dois progresser au niveau physique et dans mon placement », ajoute Regattin, dont les ambitions restent très raisonnables. « J'espère monter en CFA avec la réserve et être pris au moins une fois dans le groupe de L1. » W