Yvan Muller mène toujours la course au titre

— 

Yvan Muller, le 22 mars dernier, lors de la manche mexicaine du WTCC.
Yvan Muller, le 22 mars dernier, lors de la manche mexicaine du WTCC. — U. RUIZ / EPA / SIPA

Deux courses, deux podiums. Yvan Muller a rempli son contrat, ce week-end, pour la manche portugaise du championnat du monde de voitures de tourisme (WTCC). A Porto, le Haut-Rhinois a marqué quatorze points grâce à ses deuxième et troisième places. Le meilleur total du week-end pour un pilote.

La tactique d'Yvan Muller en WTCC : jouer placé plutôt que gagnant. « Ça ne sert à rien de gagner cinq courses et de ne rien marquer à côté. Le championnat se joue sur vingt-quatre courses. Il faut savoir se contenter d'une quatrième ou d'une cinquième place de temps en temps. Mais je vise à chaque fois le meilleur résultat possible. » Hormis à Pau lors de la première course, il est toujours entré dans les points, collectionnant sept podiums sur quatorze possibles. Le pilote rappelle qu'il est le seul à avoir gagné trois courses (Brésil, Mexique et Espagne), cette saison.

A dix courses de l'arrivée, sa tactique est payante. Il domine le championnat du monde des pilotes avec 80 points et devance son coéquipier italien Gabriele Tarquini de quatorze points et Augusto Farfus (BMW) de quinze. « Je suis satisfait de ma première moitié de saison, concède Yvan Muller. Mon avance peut paraître confortable mais ce n'est pas le cas. Nous sommes trop loin de la fin du championnat. » L'ancien vainqueur du Trophée Andros n'attache pas plus d'intérêt aux statistiques. Il marque 5,71 points par course contre 4,75 lors de son titre de champion du monde en 2008. Parmi ses deux suiveurs, Yvan Muller se méfie davantage du Brésilien Farfus. « Il a le soutien total de son équipe. BMW n'a pas hésité à ralentir un de ses pilotes pour que Farfus entre dans les points. Pour nous, l'objectif est de gagner le titre constructeur. Ma place de leader préoccupe moins Seat », analyse le natif d'Altkirch. Il reprendra le volant le 19 juillet pour la manche britannique du WTCC à Brands Hatch. Puis, il pourra jouer aux aoûtiens avant une reprise le 6 septembre en Allemagne. W

F. H.