Carnet de bord de la troisième étape du Tour de France

TOUR DE FRANCE Si ça ne se termine pas par un sprint massif, on veux bien grimper le Ventoux...

PK

— 

Cavendish vainqueur lors de la 2e étape du Tour 2009 entre Monaco et Brignoles, le 5 juillet 2009.
Cavendish vainqueur lors de la 2e étape du Tour 2009 entre Monaco et Brignoles, le 5 juillet 2009. — Reuters
La 3e étape: Marseille – La Grande Motte (196.5 Km)

 
Du plat, du plat, encore du plat, ça sent vraiment la belle grosse arrivée au sprint, avec éventuellement deux trois Français en échappée pour faire genre en début d’étape, et repris à 5 km de l’arrivée, comme d’hab’ (on ne soulignera jamais assez les ravage du «montrez le maillot» pour le respect de l’équité sportive et de la gagne). Attention quand même au vent: qui dit vent dit bordure, et on se souvient que les CSC (l’ancien nom des Saxo bank) en avait fait une très belle en 2007, c’était déjà une étape Marseille Montpellier. Principale victime, Christophe Moreau, le loser magnifique 


>> Une étape à suivre en live comme-dans-la-caravane dès 14h30 ici

 
Le profil de l’étape en vidéo:



(Tout le parcours est ici)

Le point sur les maillots


Le maillot jaune
: Fabian Cancellara
Le maillot vert : Mark Cavendish
Le maillot à pois: Jussi Veikkanen. Le plus à l’aise du groupe des échappés dans les montées. Il pourait garder son bien aujourd’hui, ca monte pas beaucoup.
Le meilleur jeune: Roman Kreuziger, le Tchèque de la Liquigas confirme qu’il a le coup de pédale pour viser un Top 10 à Paris. Et mieux si affinités.

Horaires


Départ de Marseille à 13h00, arrivée à Brignoles vers 17h16 (prévision à 46 km/h de moyenne).


Les hommes à suivre


Une petite pièce sur Mark Cavendish, qui semble pouvoir gagner tous les sprints qu’il a envie de gagner. Big up à son équipe de la Columbia, qui l’a emmené comme dans un fauteuil à Brignoles. On mettrait quand même bien une pièce sur Boonen, piégé par un tout droit dans le dernier virage, et qui va vouloir se refaire. A surveiller aussi le Français d’Agritubel Romain Feillu, qui se voit bien damer le pion aux favoris. Si lui y croit, c’est déjà ça.

Le pronostic de la rédaction: 1) Cavendish 2) Boonen 3) Feillu


Le Twitt du jour de L.A

Belle histoire http://bit.ly/7Wu2b. Lance fait de la retape pour sa fondation sur twitter, et il n’est pas le seul. Auparavant, un petit coup de gueule contre des gamins qui vandalisent une œuvre d’art à Bristol. Il est partout Lance. Et si vous n'en avez pas ras la casquette de Lance, il a même fait une petite vidéo avant le départ de la 3e étape.

La minute Jean-Paul Olivier
 
La grande-Motte, son front de mer, ses buildings. Une autre idée de la bétonnisation de la côte, un côté vacances pour tous, organisé par le général de Gaulle (un article d'un universitaire pour les férus d'histoire).C’était quand même une autre époque. Pour tout dire, ca va lui faire bizarre, à Jean-Paul Ollivier, de diner entre les touristes torse nu,  puant la crème solaire.

 
 
 Les expressions du cyclisme pour les nuls

«Avoir une bonne giclette»:
Non, les cyclistes ne sont pas que des érotomanes se vantant de leur production de semence. Avoir une bonne giclette, dans le peloton, cela signifie aussi pouvoir sortir du peloton, surtout quand ce dernier est lancé à pleine vitesse, en fin d’étape. Avoir une bonne giclette, c’est plutôt l’apanage de spuncheur, capable d’emmener du gros braquet face au vent, le genre d’effort qui fait bander les muscles et grimacer de douleur, mais au final, une bonne giclette, c’est essentiel pour recevoir le bouquet et le bisou des hôtesses.