Daouda réussit le grand Sow

— 

Comme toujours, il a stressé, gambergé, eu le trac. Mais comme souvent, il a fini par imposer la force de ses poings. Samedi, à Poitiers, le boxeur hémois Daouda Sow a remporté son premier combat professionnel en explosant le Turc Omer Yilmaz, par arrêt de l'arbitre au 2e round. Presque trop facilement... Mais c'est tout de même encourageant, près un an après sa médaille d'argent aux jeux de Pékin, le sommet de sa carrière amateur. « J'ai tout de même fait quelques erreurs », juge Daouda Sow, perfectionniste. Une qualité dans son nouveau métier, s'il veut réussir une carrière qu'il imagine déjà longue. A l'image de celle de Mahyar Monshipour, qui s'est terminée le soir même où celle de Daouda Sow a pris son envol. L'aîné va mettre un terme à sa carrière et se pencher sur celle du jeune espoir de 26 ans. Pour revoir Daouda Sow sur un ring, il va tout de même falloir attendre un peu. Son prochain combat devrait se tenir au mois d'octobre, à Pau, contre un adversaire qui reste à désigner. W

A. M.