Lettre ouverte du TFC à l’OL: le feuilleton Gignac continue

EN BREF La direction du club du meilleur buteur de Ligue 1, fortement convoité par Lyon, a réagi aux propos de Bernard Lacombe…

La rédaction sport

— 

 Le buteur du TFC, André-Pierre Gignac le 7 octobre 2007.
 Le buteur du TFC, André-Pierre Gignac le 7 octobre 2007. — S.Nenov / REUTERS

Ils ne cesseront de le répéter: «Nous vous demandons donc de prendre acte qu’André-Pierre Gignac n’est pas à vendre». Pour tenter d’étouffer l’affaire qui leur échappe, les dirigeants toulousains se déclarent dans l’obligation de saisir la Ligue de football professionnelle (LFP). Blessé dans son orgueil, le TFC ne veut rien lâcher et s’indigne. «Il est surprenant qu’un club de votre standing ne respecte pas les règles fondamentales qui régissent le football professionnel». Extrait de cette savoureuse lettre ouverte destinée à Jean-Michel Aulas et son staff. Des prises de bec comme celles-là, on est preneur.