Des Lillois enfin en ordre de bataille

Antoine Maes

— 

Mickaïl Landreau
Mickaïl Landreau — P. FAYOLLE / SIPA

Le week-end s'annonce studieux du côté du Domaine de Luchin.

Le nouvel organigramme du club enfin officialisé, les dossiers ne manquent pas pour les patrons lillois. La reprise, c'est déjà pour mardi, est tout est encore loin d'être ficelé.

G

Les nouveaux patrons

Comme prévu, Michel Seydoux va conserver sa double casquette de président et de directeur général. Les tâches qui étaient auparavant dévolues à Xavier Thuilot vont aussi être partagées par trois directeurs généraux. Il s'agit de Frédéric Paquet (directeur général adjoint), Jérôme Lestir (directeur marketing et finances), et Didier Declimmer (chargé des opérations), qui voient donc leur influence grandir. Enfin, le patron du centre de formation, Jean-Michel Vandamme, devient conseiller spécial du président pour le domaine sportif. Un peu à la manière d'un Bernard Lacombe à Lyon.

G

Une seule pièce manquante dans le staff

L'équipe technique, elle aussi, subit un léger lifting. Rudi Garcia en est bien entendu toujours le patron, accompagné de son fidèle adjoint, Frédéric Bompard. Jean-Pierre Mottet conserve de son côté la charge des gardiens de but. Claude Fichaux, en provenance de Strasbourg, remplace numériquement Pascal Planque. C'est Rachid Chihab qui s'occupera maintenant de la CFA, tandis que Jean-Luc Buisine conserve son rôle de chef de la cellule de recrutement. Seul souci, il manque toujours un préparateur physique. Le Mans refuse de lâcher Paolo Rongoni, que Rudi Garcia aurait aimé faire venir.

G

Landreau veut venir

Mickaël Landreau l'a affirmé dans le journal L'Equipe : le gardien du PSG veut garder les buts du Losc. « J'ai choisi de signer à Lille. J'ai envie d'une nouvelle aventure dans un autre club ambitieux. Mon départ a juste été retardé par les remaniements que le club a connus » explique le portier formé à Nantes. Pour les joueurs de champs, les Dogues doivent d'abord faire de la place avant de recruter. Des solutions doivent être trouvées pour Malicki et Tafforeau, qu'on voit mal rester au club malgré leur dernière année de contrat. D'autres auraient aussi signalé leur volonté de quitter le club, à l'image de Yohan Cabaye, à qui il reste aussi une année de contrat.