Une Australienne positive au Covid-19 autorisée à jouer lors de la finale de cricket des Jeux du Commonwealth

CRITIQUES À l'inverse, durant l'Open d'Australie en janvier 2022, Novak Djokovic avait été exclu du tournoi de tennis en raison du Covid

20 Minutes avec agence
L'Australienne Tahlia McGrath a été autorisée a participer à la finale du tournoi de cricket lors des Jeux du Commonwealth malgré un test Covid positif.
L'Australienne Tahlia McGrath a été autorisée a participer à la finale du tournoi de cricket lors des Jeux du Commonwealth malgré un test Covid positif. — Aijaz Rahi/AP/SIPA

Lors des Jeux du Commonwealth 2022 à Birmingham (Royaume-Uni), c’est l’équipe d’Australie qui a remporté le tournoi féminin de cricket face à l’Inde ce dimanche. La victoire a cependant été critiquée par de nombreux observateurs indiens. La raison ? Tahlia McGrath, l’une des meilleures joueuses australiennes, a été autorisée à jouer malgré un test positif au Covid quelques heures avant, explique RMC Sport.


« Hypocrisie » et « racisme »

Par mesure de précaution, la sportive a pourtant été contrainte de s’asseoir loin de ses coéquipières et a dû porter un masque. Ce n’est ainsi pas le risque sanitaire pris qui a été dénoncé par les supports indiens, mais plutôt une certaine « hypocrisie » australienne. Le pays applique en effet sur son territoire des mesures anti-Covid strictes. Elles avaient notamment mené à l’exclusion de Novak Djokovic de l’Open d’Australie de tennis en janvier dernier. Mais au Royaume-Uni, les règles d’auto-isolement sont seulement consultatives. Les organisateurs ont donc pu arbitrer librement.

De plus, certains fans ont affirmé qu’il s’agissait d’une décision « raciste ». Selon eux, si une joueuse indienne avait été contaminée, alors la sélection aurait été exclue de la finale. Interrogée à ce sujet, la capitaine indienne Harmanpreet Kaur a toutefois indiqué que leur équipe était d’accord avec la décision des organisateurs de laisser Thalia McGrath jouer. « Il fallait faire preuve d’esprit sportif. Je suis contente que nous n’ayons pas dit non à Tahlia, manquer la finale aurait été très dur pour elle » a-t-elle déclaré, mentionnant le fait qu’ « elle n’était pas très malade ». Une remarque qui n’a pas calmé les critiques.