Girondins de Bordeaux : Coupet sur le départ, N’Simba vers un retour au club

FOOTBALL L’ancien défenseur de Clermont, formé au club, pourrait faire son retour en Gironde dans les prochains jours

Clément Carpentier
— 
Le défenseur Vital N'Simba pourrait faire son retour aux Girondins.
Le défenseur Vital N'Simba pourrait faire son retour aux Girondins. — THIERRY ZOCCOLAN / AFP
  • Grégory Coupet a appris sa mise à l’écart de l’équipe première ce jeudi à l’occasion de la reprise des Girondins de Bordeaux.
  • Les Marine et Blanc pourraient accueillir une troisième recrue en la personne de Vitah N’Simba dans les prochains jours.
  • Les négociations se poursuivent entre Gérard Lopez et ses créanciers en vue du passage en appel devant la DNCG.

Alors qu’une partie de l’effectif des Girondins de Bordeaux est de retour au château du Haillan ce jeudi pour les examens médicaux de début de saison, les grandes manœuvres se poursuivent au sein du club. Et peu importe si le club ne sait pas de quoi sera fait son avenir après sa rétrogradation en National par la DNCG et avant son passage en appel devant la DNCG début juillet. Il faut avancer, au moins sur le sportif.


A ce titre, la direction a commencé à faire le ménage dans l’effectif à l’occasion de cette reprise. Le staff n’y coupe pas non plus. Les deux seules personnes reconduites sont David Guion, l’entraîneur et André Monteiro, son responsable de la performance. En revanche, comme Jaroslav Plasil (adjoint) et Antonio Calado (préparateur physique), Grégory Coupet n’en fera sûrement plus partie comme l’a révélé Sud Ouest.

Et comme l’ex-milieu de terrain et capitaine du club, l’entraîneur des gardiens l’a appris par… mail ! Un mail datant du 16 juin dernier dont il n’a pris connaissance que ce jeudi matin à son retour au centre d’entraînement. Un mail où on lui indique qu’il est convoqué seulement le 4 juillet comme les joueurs indésirables. Le message est clair. Julien Mariet, le Team Manager, devrait lui aussi être licencié dans les prochains jours.

N’Simba en approche

Du côté de l’effectif, Admar Lopes tente d’avancer ses pions malgré le contexte très difficile du club. Alors que deux recrues étaient attendues ce jeudi à la reprise, Rafal Straczek et Yoann Barbet, une troisième pourrait très vite arriver. Selon le site maligue2.fr, Vital N’Simba va faire son retour au club. Le nom de l’ancien défenseur de Clermont, formé aux Girondins, circule en effet depuis plusieurs semaines au Haillan.

Selon les informations de 20 Minutes, le joueur doit donner sa réponse définitive au club d’ici la fin de la semaine. Un contrat d’un an (plus une autre année en option) l’attend mais il a aussi à sa disposition des offres plus importantes venues notamment d’Espagne. « Il a de grandes chances de faire le choix du cœur plutôt que de l’argent », précise un proche du dossier. Vital N’Simba a d’ailleurs visité les installations du Haillan en ce début de semaine. En cas de réponse positive de sa part, il pourrait passer sa visite médicale dans le week-end ou lundi prochain.

Des discussions « constructives » avec Fortress et King Street

Pendant ce temps, Gérard Lopez, lui, poursuit les négociations avec ses créanciers, les fonds d’investissement américains Fortress et King Street, pour trouver un accord d’ici le passage en appel devant la DNCG. Des discussions âpres entre les deux parties. Mais un vent d’optimisme souffle à nouveau au sein des équipes de l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois depuis la réunion de mercredi.

Selon une source proche des deux fonds d’investissement, les derniers échanges ont été plus « constructifs ». L’objectif numéro 1 de Gérard Lopez est d’obtenir une lettre de garanties de 14 millions d’euros pour couvrir les 22 millions d’euros de ventes prévues cet été par le club pour boucler le budget de cette saison. Les créanciers seraient en effet ouverts à laisser l’argent du transfert de Tchouaméni (8 millions d’euros) aux Girondins. Le sujet de la dette serait lui secondaire à ce stade. « Le problème, c’est qu’on avance à la vitesse d’un escargot alors qu’il faudrait à celle d’un lièvre », explique un membre du club.