Des fêtes et une mise au vert pour les héros de Schirrhein

— 

Vivement les vacances ! Héros de la Coupe de France,

les footballeurs de Schirrhein jouent leur dernier match de championnat, dimanche à 17 h, contre la réserve des Pierrots-Vauban. Sylvain Kettering se réjouit de cette fin de saison. « On attend les vacances avec impatience. Histoire de se reposer, de voir autre chose qu'un ballon », avoue le gardien du FCES.

L'équipe a bien digéré son épopée en Coupe, éliminée en seizième de finale après avoir sorti Clermont (Ligue 2), elle va terminer deuxième du championnat d'Excellence. « On a un petit regret, admet l'attaquant Mathieu Granmasson, pour la deuxième année de suite, on rate l'accession en division d'honneur. C'était l'un des objectifs du club. » La montée n'est pas encore totalement perdue. « Il nous reste une toute petite chance si Schiltigheim accède au CFA2 comme meilleur deuxième », espère encore Sylvain Kettering.

Les vacances vont permettre de se refaire une santé physique, de couper avec le foot mais aussi avec ses coéquipiers. « Ça chambre un peu car on voit plus nos partenaires que nos femmes ou copines. Le mois de coupure fera du bien car on n'a plus rien à se dire », rigole Sylvain Kettering. Les Schirrheinois ne tiendront pas quatre semaines sans se voir car différentes fêtes sont prévues, notamment la journée des bénévoles, l'enterrement de vie de garçon de Julien Berling, qui avait demandé en mariage son amie juste après la victoire contre Clermont. « On trouve toujours quelque chose à fêter à Schirrhein », se réjouit Pierre Dillinger, le président. Les festivités commenceront dès dimanche avec le dernier match d'Arnaud Marty, qui prend sa retraite sportive, et avec la remise d'un prix par un sponsor de la Coupe de France. Cette Coupe, on n'a pas fini d'en parler à Schirrhein. W

F. H.