Préavis de grève sur le RER A le 8 juin

TRAFIC Un conducteur avait été relevé de ses fonctions à la suite d'un arrêt contraint...

— 

Cinq syndicats de la RATP ont indiqué mardi avoir déposé un préavis de grève de 24 heures pour le lundi 8 juin sur le RER A. Cette annonce a eu lieu après qu'un conducteur a été relevé des ses fonctions à la suite d'un arrêt contraint entre deux gares et de la descente de passagers sur les voies.

Les syndicats jugent «inacceptable» la mise en cause du conducteur, qui après avoir été relevé de ses fonctions a été autorisé à reprendre le travail, et dénoncent «des pressions sur cet agent» et «une politique de régularité (des trains) uniquement comptable au détriment des voyageurs dont les conditions de transport se dégradent».

Les voyageurs, «piégés sous une chaleur accablante»

Le 25 mai, à la suite d'une avarie sur un premier train du RER A à l'entrée de Fontenay, le conducteur d'un deuxième train a été contraint de s'arrêter entre Vincennes et Fontenay-sous-Bois et de faire patienter les voyageurs. Selon les syndicats, un frein de secours a été actionné suite au malaise d'une femme enceinte, débloquant ainsi les portes. Les voyageurs, «piégés sous une chaleur accablante», sont alors descendus sur les voies, ce qui a conduit à l'intervention des forces de l'ordre et des agents de la RATP.

La direction de la RATP a indiqué mardi que le conducteur, à la suite d'un deuxième entretien réalisé jeudi dernier, avait été autorisé à reprendre ses fonctions «faute d'éléments probants». Sur les circonstances de l'arrêt, une porte-parole de la RATP a déclaré que «l'enquête interne n'était pas encore terminée». La direction de la RATP avait souligné la semaine dernière qu'une enquête était obligatoirement conduite après un tel incident, afin de vérifier que les procédures de sécurité ont été bien respectées. "Il est normal que le conducteur soit relevé en attendant", avait déclaré un porte-parole.