L'OM, une bonne saison mais peut mieux faire

Sandrine Dominique

— 

Le rideau de la L1 est tombé samedi. La victoire de l'OM sur Rennes (4-0)

n'aura pas suffi

aux Phocéens pour décrocher le titre dévolu à Bordeaux, vainqueur à Caen (0-1). Marseille finit donc 2e à trois points des Girondins. Bilan de la saison et perspectives.

G Objectif rempli

Pour l'OM, l'objectif était de finir à l'une des deux premières places, synonymes de qualification directe en C1. Mission remplie avec cette 2e place. Mais à l'issue de la 38e journée de L1, la déception de n'avoir pu décrocher le titre - attendu depuis 16 ans - a pris le dessus sur le devoir accompli. « L'objectif du club est atteint mais pas le mien », reconnaît le coach Erik Gerets, peiné de n'avoir pu offrir le sacre au club et au public marseillais en cadeau de départ. « La déception est inévitable, enchaîne le président Pape Diouf. Mais exprimer sa déception ce n'est pas du tout parler d'échec. Bordeaux est un beau champion mais nous n'aurions pas déparé. Il nous a manqué un peu de réussite. Il y a eu aussi des décisions arbitrales sur la saison qui n'ont pas tourné en notre faveur. »

G Les adieux de Gerets

Dix-neuf mois après son arrivée à Marseille, Erik Gerets a fait ses adieux à l'OM et aux supporters samedi avec une dernière victoire en poche. Des adieux en larmes à l'image de sa sortie de la salle de presse à l'issue du match, le coach avouant qu'il partait avec beaucoup de regrets. Des regrets partagés par les joueurs. « [Samedi] On a perdu deux grandes choses : le championnat et un grand homme, confie Mamadou Niang. Erik Gerets est quelqu'un d'énorme. On est triste qu'il parte mais heureux et fiers, nous joueurs, d'être passés entre ses mains. »

G Perspectives 2009-2010

Troisième l'an passé, deuxième cette année, l'OM sera peut-être champion la saison prochaine ? « Le fait qu'on soit deuxième montre qu'on peut encore progresser », positive Benoît Cheyrou. Les dirigeants phocéens vont donc s'attacher désormais à bâtir l'équipe 2009-2010 sans bouleverser l'ossature actuelle mais en essayant « d'apporter plus de force et de qualité, précise Diouf. Il serait bien que l'équipe soit renforcée par deux ou trois éléments d'élite. Quant à l'objectif il sera le même : une qualification directe en Champions League. » W