Ben Arfa, d'un champion à l'autre?

FOOTBALL L'OM accueillera Lyon dimanche (21h) à guichets fermés. Un choc et une passation de pouvoir?...

Sandrine Dominique

— 

Ben Arfa lors d'un match contre Le Mans en Ligue 1 lors de la saison 2008-2009.
Ben Arfa lors d'un match contre Le Mans en Ligue 1 lors de la saison 2008-2009. — Reuters

Hatem Ben Arfa a beau vouloir en faire un match comme les autres où «seuls les trois points sont importants», ce duel entre Olympiques, dimanche lors de la 36e journée de L1, sera un vrai match clé pour l'attribution du titre. La rencontre qui se déroulera dans un Vélodrome à guichets fermés, pourrait ainsi prendre des allures de passation de pouvoir entre des Lyonnais (3e), septuples champions de France, et l'actuel leader marseillais en quête d'un sacre national auquel il n'a plus goûté depuis dix-sept ans.


Ben Arfa veut jouer les porte-bonheur


Et qui mieux que l'ancien milieu offensif des Gones, aujourd'hui Marseillais, pour illustrer cette éventuelle relève? Après quatre titres consécutifs glanés sous le maillot lyonnais, Ben Arfa se verrait bien poursuivre la belle série sous les couleurs phocéennes. «J'espère qu'on sera champions, ça voudrait peut-être dire que je suis un porte-bonheur», confiait-il à OMtv, mercredi à l'issue de la victoire à Nice (0-2). Pour cela, les Olympiens au complet -Baky Koné qui s'est entraîné hier devrait faire partie du groupe- devront impérativement l'emporter. Surtout si demain Bordeaux s'impose face au Mans et prend provisoirement les rênes du championnat. Le relâchement est donc interdit. «On est à l'approche de quelque chose d'énorme et tout le monde est hyper concentré et motivé. On ne peut pas se permettre de se disperser. On ne lâche rien, assure Steve Mandanda sur OM.net. On a ramené de Nice une très belle victoire mais on a un match dimanche qui sera beaucoup plus compliqué. A nous de bien récupérer et de bien préparer ce match.»