Brémond, retour vers le futur

Julien Giovanella

— 

Séverine Brémond, à Marseille en 2006.
Séverine Brémond, à Marseille en 2006. — S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUtes

Petit flash-back. Juin 2006 : Séverine Brémond, pensionnaire du Country

Club d'Aix-en-Provence,

dispute le Tournoi de Marseille, une épreuve de seconde zone. Un mois plus tard, elle est en quarts de finale de Wimbledon, puis sauve la France de la relégation en Fed Cup. Propulsée pour la première fois de sa carrière sur le devant de la scène, l'Aixoise d'adoption finit la saison à la 39e place mondiale. Mais mettra dix-huit mois à s'en remettre. Une période faite de doutes, de remises en question et de contre-performances. En mars 2008, elle est retombée au 148e rang mondial.

Trois mois plus tard, elle se sépare d'Eric, son mari et entraîneur, au côté de qui elle avait atteint son meilleur classement (34e, en février 2007). « Depuis, je travaille avec Jean-Bernard Fabre, un docteur en physiologie basé à Aix. Je veux avoir un physique à la hauteur de mes ambitions. » Un électrochoc qui porte ses fruits. Dans la foulée, elle atteint les 8es de finale de l'US Open. En janvier dernier, elle gagne pour la première fois un match à l'Open d'Australie. De bons résultats qui lui valent un retour en équipe de France de Fed Cup, deux ans après sa dernière sélection. Malgré la défaite (0-5), « ça restera un bon souvenir. Parmi mes objectifs du début de saison, j'espérais la Fed Cup de tout coeur », assure-t-elle. Depuis, elle a mis le cap sur la terre battue, avec un 1er tour à Marbella et un 2e tour à Barcelone. Ses seules sorties à ce jour, en raison d'une élongation et d'une inflammation de la hanche. « Ce n'est rien de grave, mais je préfère ne prendre aucun risque avant Roland-Garros, explique-t-elle. J'ai d'ailleurs déjà repris l'entraînement au Country Club. » Porte d'Auteuil, un objectif ? « A moyen terme, je souhaite revenir dans le Top 50. On en reparle après Wimbledon ? » lance-t-elle dans un sourire. Actuellement 79e, une bonne prestation dans un de ces deux tournois du Grand Chelem la rapprocherait à coup sûr de ce palier. W