Lille n'a plus le droit à l'erreur

Antoine Maes

— 

Juré, craché, cette fois, on ne les y reprendra plus.

Lesté d'un match nul aux allures de guérison à Toulouse (0-0), mercredi, les Lillois attaquent contre Nice, dimanche, une série de trois matchs qui pourrait les emmener vers l'Europa League. « C'est un petit sprint, on ne doit regarder que nous. Et le calendrier nous est favorable », explique Ludovic Butelle. Après les Aiglons, le Losc visitera Le Havre, déjà relégué, et recevra Nancy, déjà sauvé.

Être encore en course après une série de trois défaites consécutives, au pire moment de la saison, c'est déjà un exploit en soi. Les Dogues avaient perdu le fil. Ils l'ont renoué dans le Sud-Ouest. « Après la série qu'on a connue, avoir affiché une telle confiance et une telle qualité de jeu, c'est bluffant. Finalement, la seule satisfaction qu'il nous a manquée, c'est la victoire », souligne Rudi Garcia. Beaucoup d'entraîneurs auraient décrété un huis clos ou une mise au vert. Le coach nordiste a simplement donné quatre jours de congés après la défaite à Lorient (3-1). « Ça nous a fait énormément de bien. On s'est aéré. Et derrière, on a repris l'entraînement avec beaucoup de fraîcheur », souligne Florent Balmont. Frais, les Aiglons le seront. A Lille, on attendrait bien encore quinze jours. W