Carquefou veut conclure

— 

Fin du suspense ? Samedi soir, l'USJA Carquefou, leader du groupe H

de CFA2, accueillera l'équipe de Bonchamp, bon dernier du classement.

Le contrat est donc simple pour les hommes de Denis Renaud. Un succès, et ils retrouveraient de nouveau le CFA, quatre ans après leur dernière relégation. Et ce, après deux nuls concédés dans les dernières minutes face à Nantes (2-2) puis à Lorient (1-1), alors qu'un succès aurait envoyé l'USJA au paradis. « Sur ces deux matchs, si on n'a pu conclure, c'est dû à la qualité de jeu de nos adversaires », souligne l'entraîneur carquefolien. Pas par peur de gagner, donc. Pour autant, Denis Renaud veut que ses joueurs se concentrent uniquement sur le terrain. « Ça ne sert à rien de trop appuyer sur les conséquences d'une victoire samedi. Les joueurs n'ont presque plus besoin de moi pour se motiver. » Une motivation qui ne devrait pas être difficile à trouver au vu de la carotte qui attend les joueurs de Carquefou. Mais si d'aventure ils devaient en manquer, il leur suffirait de se souvenir du match aller à Bonchamp, où ils avaient trébuché logiquement chez un adversaire qui décrochait là son premier succès de la saison. « J'attends un match beaucoup plus propre de la part de mes joueurs, poursuit l'entraîneur des Vert et Blanc. Et il ne faudra pas s'attendre à ce que Bonchamp vienne au Moulin-Boisseau en vacances... » Un succès, qui semble à la portée de l'USJA, couronnerait en tout cas le parcours quasi sans faute des Carquefoliens. « On aura vécu une saison très accomplie, admet Denis Renaud. Sans doute la plus réussie de toute ma carrière d'entraîneur. » W

J. R.