Les Marseillais ont vraiment la Cote d'azur

Sandrine Dominique

— 

Grand sourire, les bras en l'air devant le kop des supporters olympiens,

Taye Taiwo peut laisser exploser sa joie à l'issue du match. La semaine décisive de l'OM a débuté de la meilleure des façons avec cette nette victoire ramenée de Nice (0-2), hier, à l'occasion de la 35e journée de L1. Du travail bien fait. Car avec ses trois points dans la besace, les hommes d'Erik Gerets restent leaders à la différence de buts devant Bordeaux, qui s'est imposé à à Valenciennes (1-2). Et ils se rapprochent un peu plus de la qualification directe pour la Ligue des Champions. « Contre Lyon dimanche, il faudra assurer la 2e place. Mais la lutte pour le titre se jouera jusqu'au bout », confiait dans la foulée José Anigo, le directeur sportif, sur OMtv.

Sans trembler, Marseille a fait parler sa maîtrise de bout en bout (61 % de possession de balle) face à des Niçois décevants, repliés dans leur camp. Avec un bloc compact retrouvé, les Olympiens n'ont laissé que très peu d'espaces aux Aiglons, contrairement au match face à Toulouse (2-2) au Vélodrome, il y a dix jours. « A l'extérieur, c'est différent. On a joué en bloc. Dès qu'on perdait le ballon, on pressait, et ils avaient du mal à ressortir, note Ben Arfa. On a pris beaucoup de plaisir en jouant les uns pour les autres. » « Le niveau de jeu de mon équipe était impressionnant. Il y a des matchs comme ça où tu te régales. Mais on aurait peut-être dû gagner avec un but de plus », avoue Gerets. C'est sans doute le seul regret de cette rencontre. Marseille aurait pu soigner un peu plus sa différence de but, qui sera sans doute capitale dans le duel que le club phocéen et Bordeaux se livrent (lire aussi p. 21). Il aura fallu un exploit personnel de Niang pour ouvrir la marque (0-1, 27e). Et si, pour son retour de blessure, Taiwo s'était montré timide en première période, c'est sur un de ses premiers centres qu'il offrait le but du break à Brandao (0-2, 62e). L'OM se contentera bien de ces deux buts pour préparer sereinement l'autre rendez-vous important de sa semaine. Ce sera dimanche face à l'Olympique Lyonnais (3e). « C'est une bonne préparation, effectivement, car on a pris confiance collectivement, rajoute Ben Arfa sur OMtv. Contrairement à Toulouse, cette fois, on a joué avec le coeur, mais aussi la tête. Pour Lyon, c'est un match de prestique, parce que les médias en font tout un plat. Mais pour nous, l'important sera de prendre les trois points. » W