L'entraîneur du BCS, Stéphane Eberlin.
L'entraîneur du BCS, Stéphane Eberlin. — G. VARELA / 20 MINUTES

Sport

Souffelweyersheim se tourne vers la Coupe pour oublier la N1

C'est la rage au ventre que Souffelweyersheim va aborder sa finale

C'est la rage au ventre que Souffelweyersheim va aborder sa finale

de Trophée Coupe de France. Eliminé le week-end dernier en prolongation par Angers en quart de finale de Nationale 2, les Souffelois ont vu disparaître leurs espoirs de monter en N1. « Cette finale va nous permettre d'évacuer notre frustration. On y va avec une grosse envie de revanche, annonce Stéphane Eberlin, l'entraîneur du BCS. On ne doutera pas, malgré ce gros coup derrière la tête. »

La pilule pas encore digérée, Jérémy Tschamber avoue que le Trophée « a peut être perdu un peu de saveur » à cause de l'élimination. Le meneur se reprend : « Mais on ne peut pas laisser passer cette opportunité de gagner quelque chose. Le groupe, les dirigeants, le club et les supporters méritent qu'on leur offre la Coupe. » D'autant que les joueurs du BCS pourront compter sur 300 à 400 supporters, samedi à Bercy, face à Denain. Le plus gros travail pour Stéphane Eberlin va être de « remettre l'équipe sur les rails. Aujourd'hui, on est marqués, déçus d'avoir raté notre objectif. Il faut faire le deuil de la montée. » C'est pourquoi l'entraîneur du BCS ne va pas trop se préoccuper de l'adversaire, « on le connaît », mais plutôt des siens.

Lors de cette finale, les Souffelois ont l'occasion de rejoindre Gries-Oberhoffen (2007) et la SIG féminine (2008) au palmarès du Trophée Coupe de France. Leur élimination angevine les prive du statut de favori car Denain, leur adversaire, surfe sur une vague positive. Premiers de la saison régulière devant le BCS, les Nordistes ont obtenu leur montée en Nationale 1. En championnat, Denain et Souffelweyersheim n'ont pas réussi à se départager, l'ayant chacun emporté à domicile (77-70 pour les Ch'tis, 78-66 pour le BCS). « Ils ont un jeu qui correspond mieux au nôtre, se rappelle Jérémy Tschamber. J'espère que ce sera un match serré. » W