Finalement, Nicolas Sarkozy assistera à la finale de la Coupe de France

FOOT La polémique faisait déjà rage en Bretagne…

A.P. avec agence

— 

Le président Nicolas Sarkozy a assuré mardi que "tout se passe bien" avec son Premier ministre François Fillon avec qui il "travaille en tandem", affirmant qu'on chercherait en vain "à mettre un coin" entre eux deux.
Le président Nicolas Sarkozy a assuré mardi que "tout se passe bien" avec son Premier ministre François Fillon avec qui il "travaille en tandem", affirmant qu'on chercherait en vain "à mettre un coin" entre eux deux. — Patrick Hertzog AFP

Revirement de dernière minute, Nicolas Sarkozy assistera bien à la finale de la Coupe de France de football entre Rennes et Guingamp, samedi soir au Stade de France. Vendredi soir, l'Elysée avait pourtant indiqué le contraire, confirmant une information du journal Ouest-France.

>> Une finale à suivre en live-comme-à-la-maison dès 20h45

Avant cette dernière annonce, La députée socialiste du Finistère Marylise Lebranchu s’était demandée si l'absence du Président n'était pas due à une raison peu avouable. «Est-ce qu'il a peur de se faire siffler parce qu'il avait été désagréable à l'égard de la Bretagne durant la campagne présidentielle?», a-t-elle demandé faisant référence à une polémique autour de la phrase «je me fous des Bretons» attribuée à candidat Sarkozy par l'écrivain Yasmina Reza dans son livre «L'aube, le soir ou la nuit».

Faute politique

L’ancienne ministre laissait entendre que l’affiche de la Coupe de France n'était pas suffisamment alléchante pour le chef de l'Etat. «Est-ce qu'il estime qu'il n'y a pas d'enjeu car ce sont des équipes bretonnes et là c'est un peu insultant», a-t-elle demandé.

Qualifiée de «véritable faute politique», par le quotidien brestois «Le Télégramme», l’absence du Président – supporter du PSG revendiqué – suscitait de nombreuses réactions de supporters des deux équipes bretonnes sur des forums internet.