Wenger remet ses joueurs à leur place

FOOT L'entraîneur d'Arsenal n'a pas aimé les déclarations de son gardien…

— 

Le coach français d'Arsenal, Arsène Wenger, le 5 novembre 2008 à Londres.
Le coach français d'Arsenal, Arsène Wenger, le 5 novembre 2008 à Londres. — K.Doherty/REUTERS

Quand Arsène Wenger tape du poing sur la table, il le fait de façon posée et consciencieuse. Et le Français a dû s’employer pour gérer l’élimination d’Arsenal en Ligue des champions. Pour rajouter à la déception de la défaite face à Manchester, le gardien Manuel Almunia s’était ainsi fendu d’une petite décla assassine. «Je pense qu’il est temps de rajouter de l’expérience à notre équipe», a déclaré l’Espagnol. Une attaque en règle de la stratégie de Wenger qui mise sur les jeunes.
 
«Les joueurs sont responsables de leur performance individuelles. Il n’ont pas à émettre de jugements sur l’équipe en elle-même», a réagi Wenger.
 
La vidéo glaciale est ici :


 

Wenger le boss

 
«Si vous allez à Chelsea ou Manchester et que vous demandez aux joueurs s’il faut faire signer de nouveaux joueurs, ils répondront oui. Tout joueur veut jouer avec des grands noms c’est rassurant», a ajouté Wenger, qui a terminé par un tacle verbal assassin où il justifie sa stratégie qui s’appuie sur des jeunes. «Nous vivons dans un monde où tout le monde peut avoir des opinions mais ce sont les responsables qui doivent décider. C’est une grande différence, car ceux qui prennent des décisions ont des responsabilités sur l’avenir du club et pas les autres.» Alors c’est qui le patron?