La colère de Drogba

M. Go.

— 

 Didier Drogba en colère à la fin de la demi-finale retour contre Barcelone (1-1) le 6 mai 2009.
 Didier Drogba en colère à la fin de la demi-finale retour contre Barcelone (1-1) le 6 mai 2009. — REUTERS

Cela fait 18 minutes qu’il a été remplacé mais on ne voit que lui. Au coup de sifflet final, Didier Drogba, l’un des grands hommes de la demie entre Chelsea et le Barça (1-1, à revivre ici), se jette sur la pelouse et fonce vers l’arbitre norvégien Tommy Övrebö. Retenu par des officiels puis par son entraîneur Guus Hiddink, il se débat et laisse exploser sa rage : «It’s a disgrace, it ‘s a disgrace, it’s a fucking disgrace» («C’est une honte, une honte, une putain de honte)», balance-t-il à la caméra. A mi-chemin entre Mc Enroe et Cantona, un grand moment de foot :


 
 
Drogba a écopé d’un carton jaune pour ce cri de rage, «so shocking» pour les analystes d’après-match de la BBC qui n’en sont toujours pas revenus. «Je comprends pleinement sa réaction, pleine d'émotion, pleine d'adrénaline même s'il a dépassé les limites de ce qu'on peut faire. C'est vrai et on peut le regretter. Mais le sentiment général, c'est qu'on a été volé, qu'on est victime d'une injustice.», a commenté son entraîneur Guus Hiddink qui a bassement attaqué le Norvégien Övrebö. «Je relève ce que je vois. Je ne sais pas si l'UEFA ne voulait pas de finale 100% anglaise. Ce que je sais, c'est que sur des matches comme ça, il faut des arbitres expérimentés, qui viennent des grands championnats, l'Italie, l'Espagne, l'Angleterre et l'Allemagne.»


Pour le plaisir, l'éructation de joie du commentaire espagnol

La demie est à revivre en images ici

Déjà méfiants avant le match ( le tabloïd «The Sun» a écrit que l'UEFA ne voulait pas d'une autre finale 100% anglaise après 2008 et a parlé d'une conspiration), les Londoniens s’estiment volés. Sur le Net circulent déjà des vidéos où ils relèvent les erreurs de M.Öbredö. Malouda accroché à l'intérieur de la surface, deux mains dans la surface non sifflées (Pas chien, le site du journal espagnol As en fait même un diapo), les Londoniens ont de quoi être fumasses…  «Pour être honnête, la balle a touché ma main, même si je ne voulais pas la toucher», a d’ailleurs reconnu le défenseur Pique après le coup de sifflet final.

Déja parodiée sur le net, la colère de Ballack après une main en toute fin de rencontre. Où l’on se dit qu’il va manger du Norvégien…