Le gars du pays de Retz à paris

David Phelippeau
— 
Florent Pasquier aété l'auteur du pénalty décisif en demi-finale de la Gambardella.
Florent Pasquier aété l'auteur du pénalty décisif en demi-finale de la Gambardella. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

« Savoir comment parler aux journalistes, ce n'est pas toujours facile ! »

Florent Pasquier, attaquant des 18 ans du FCN, a découvert les joies de la médiatisation ces derniers jours. Les caméras se sont braquées vers celui qui a propulsé l'équipe de Stéphane Moreau au stade de France. Face au gardien lyonnais, Florent n'a pas tremblé. « Je voulais prendre ma revanche sur mon penalty manqué en quart contre Auxerre, explique le natif de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. J'avais à coeur d'envoyer tout le monde en finale. » Et il a pris à contre-pied le gardien lyonnais d'une frappe sèche. La joie était telle « que je ne savais plus ce qui m'arrivait ».

Samedi soir, l'émotion sera au moins aussi forte au moment de pénétrer sur la pelouse du Stade de France pour y défier Montpellier. Florent va découvrir l'endroit mythique. « Je n'y suis jamais allé, même en tant que supporter », confesse le jeune de 17 ans. Il ne sera sans doute pas le seul à écarquiller les yeux, aux alentours de 17 h 30. Ses parents, avec ceux de deux de ses coéquipiers, ont loué un car. Saint-Philbert-de-Grand-Lieu sera donc en force à Paris pour encourager le gars du pays, qui a commencé le foot à 7 ans. Là-bas, il y a joué 8 ans à un niveau modeste. Sa vitesse et son adresse tapent pourtant dans l'oeil des recruteurs nantais. « Depuis tout petit, j'avais espoir de jouer en jaune et vert », dit-il. En 2007, c'est chose faite. Et avec le succès que l'on connaît. « Par ce parcours, on montre que la formation n'est pas morte ! Il relève l'image du FC Nantes ! » La vérité sort de la bouche des plus jeunes, non ? W