Barcelone se cherche une défense pour défier Chelsea

FOOT Privé de Marquez et de Puyol, Pep Guardiola cherche un partenaire à Piqué...

Alexandre Pedro

— 

Le défenseur du FC Barcelone Carles Puyol écope d'un carton jaune lors de la demi-finale de Ligue des champions face à Chelsea, le 28 avril 2009.
Le défenseur du FC Barcelone Carles Puyol écope d'un carton jaune lors de la demi-finale de Ligue des champions face à Chelsea, le 28 avril 2009. — T.Melville/REUTERS

Malgré le 6-2 passé au Real Madrid samedi dernier, les nuits de Pep Guardiola sont agitées ces derniers temps. Carles Puyol suspendu, Rafael Marquez blessé au genou, l’entraîneur du Barça doit déployer des trésors d’imagination pour composer sa défense avant de se rendre à Chelsea en demi-finale retour de Ligue des champions.

>> Un match à suivre en live dès 20h45


L’Argentin Gabriel Milito abonné à l’infirmerie depuis un an, Guardiola se retrouve sans autre défenseur axial de métier pour faire la paire avec le jeune et déjà indispensable Gerard Piqué. Stoppeur de formation, Eric Abidal apparaît comme une solution, sauf que son coach voit surtout le Français comme un latéral gauche. Sans compter que déplacer l’ancien lyonnais dans l’axe obligerait Guardiola à titulariser le Brésilien Sylvinho, loin d’être un de ses préférés, à gauche.

Caceres tient la corde

Toute la semaine, la presse espagnole a évoqué des solutions plus audacieuses encore. L’une d’elle serait de faire reculer d’un cran Yaya Touré, dont le jeu de tête pourrait s’avérer utile pour contrer Didier Drogba. Le nom d’un autre milieu de terrain, Sergio Busquets, a aussi été avancé. Moins expérimentale et plus probable, la dernière solution mène à l’Uruguayen Daniel Caceres.

A 22 ans, son expérience en Ligue des champions se limite à deux matchs, pourtant c’est bien lui qui semble tenir la corde. Gerard Piqué ne doute pas des qualités de son partenaire d’un soir: «Daniel a démontré beaucoup de solidité et de fiabilité lors de tous les matchs où il s'est retrouvé titulaire. On peut lui faire confiance.» On peut ausi compter sur Messi, Eto’o, Henry pour faire la différence offensivement. Le Barça a déjà démontré qu’il pouvait encaisser deux buts et s’imposer sans sourciller.