Et si Armstrong montait sa propre équipe?

CYCLISME Le Texan s'est confié à la «Gazzetta dello Sport». Il voit Basso favori du Giro et se plaint du dopage qui nuit aux affaires…

M. Go. avec agence

— 

 Lance Armstrong tente son come back en 2009.
 Lance Armstrong tente son come back en 2009. — REUTERS

Avant le début du Tour d’Italie, le week-end prochain, Lance Armstrong s’est longuement exprimé dans la «Gazzetta dello Sport», l’équivalent transalpin de «L'Equipe». Et il parle de son avenir. Si l'Américain reste pour le moment assez vague sur sa saison 2010, il ne cache pas de grandes ambitions de directeur sportif. Le septuple vainqueur du Tour voudrait monter sa propre structure. «En être à la fois propriétaire, directeur sportif et... coureur. Parce que, si l'équipe se monte, je veux aussi courir. Pas nécessairement le Tour et le Giro, seulement quand j'en ai envie. La probabilité que ça se fasse? Haute. Vous le saurez en juillet», a complété Armstrong tout en concédant: «En période de crise économique et d'annonces sur le dopage, il est difficile de convaincre des sponsors de donner de l'argent.» Armstrong, convaincu de dopage sur le Tour 1999 par «L'Equipe» en août 2005, découvrirait-il que le dopage nuit à la santé du vélo?…


Des ambitions sportives cachées?


Lance Armstong aborde le Giro qui débute samedi à Venise en toute modestie. «Je chercherai à faire quelque chose de bien, à profiter des opportunités: entrer dans une échappée en montagne, faire un bon résultat dans un contre-la-montre», a estimé Armstrong à propos de la course rose qui commence samedi à Venise. Le favori? «Ivan Basso (impliqué dans l’affaire Puerto, ndlr), a répondu le Texan. Je l'avais dit il y a quelque temps déjà. J'ai parlé avec ceux qui l'ont vu au Tour du Trentin: ils m'ont dit qu'il était en grande forme même si lui, d'après ce que j'ai lu, n'a pas été satisfait de son contre-la-montre.»

Armstrong s'est aussi projeté vers le Tour de France qu'il espère toujours gagner une huitième fois en juillet. Tout en restant mesurée. «Je peux seulement promettre d'assumer mes responsabilités au sein de l'équipe. Si c'est nécessaire, j'aiderai Leipheimer et Contador.»