Le grand gâchis marseillais

— 

Pas de miracle. Marseille Volley 13 (5e) était dans l'obligation de l'emporter à Canteleu-Maromme, samedi, lors de cette 26e et dernière journée de Pro B, pour monter en Pro A. En espérant que, dans le même temps, Nice (2e) ou Avignon (3e), qui accueillaient respectivement Harnes et Brive, perdent. Hélas, le scénario idéal n'a pas eu lieu, puisque leurs deux rivaux se sont imposés. Un véritable coup d'assommoir pour les Phocéens qui, en apprenant la nouvelle, ont alors laissé filer un match qu'ils avaient en main (3-2).

Le club marseillais échoue donc aux portes de l'élite, et ne peut s'en prendre qu'à lui-même, car sur le papier, il avait amplement l'effectif pour atteindre ses objectifs. Mais sa très mauvaise période hivernale et l'hécatombe des blessés ont finalement eu raison de ses ambitions.

« Malgré tout, j'en veux aux joueurs, car on aurait dû finir sur une bonne note, tempête le président, Bruno Michelangeli. Pour le club, pour la ville, pour les supporters, les garçons se devaient de gagner ce dernier match. » W

S. D.