Le TFC peut continuer à rêver d'Europe

Nicolas Stival

— 

Décevant ces dernières semaines, Toulouse s'est superbement repris samedi à Marseille (2-2). Grâce à un doublé d'André-Pierre Gignac (48e, 72e), le TFC a même mené deux fois au score face à l'OM, qui rêvait d'engranger une septième victoire d'affilée en Ligue 1 pour accroître son avance en tête du championnat. « Le sentiment est mitigé, glissait hier matin Alain Casanova, qui regrettait une balle de 0-2 loupée par Gignac, juste après le premier but du meilleur réalisateur de L1 (21 unités). On a envie d'être gourmands, mais il faut aussi être lucides, c'est déjà un bon résultat. »

Sans son gardien Cédric Carrasso, Toulouse aurait en effet encaissé plus de deux buts, signés Mamadou Niang (63e) et Mauro Cetto contre son camp, sur un tir dévié du même Niang (73e), tant la domination phocéenne a été forte par moments. « On a réussi à tenir le 0-0 jusqu'à la pause en retrouvant notre solidité défensive, analyse Gignac. On a ensuite joué en contres, avec un très grand Carrasso dans les cages. »

Lancé dans une passionnante course à l'Europe, le TFC, 5e à quatre journées de la fin, peut repousser les Lillois à cinq points en cas de succès lors de leur face-à-face, dans neuf jours au Stadium. Et, pourquoi pas, se rapprocher de Lyon (3e), que les hommes d'Alain Casanova recevront pour conclure le championnat, le 30 mai. « L'objectif, c'est l'Europe, répète l'entraîneur. Il y a peut-être eu une période où nous avons été moins bien, physiquement et mentalement. Mais on est en train de retrouver le niveau qui était le nôtre. » L'égalisation dans les derniers instants contre Lorient (1-1), le week-end précédent, a requinqué un groupe abattu par la défaite contre Guingamp (L2), en demi-finale de Coupe de France (1-2). Et préparé le terrain au « quasi-exploit » signé à Marseille. Suspendu samedi, le milieu axial Etienne Capoue sera de retour contre Lille. En revanche, Mauro Cetto sera puni à son tour, après avoir reçu au Vélodrome un troisième carton jaune en moins de dix matchs. Le défenseur argentin souffre en outre de la cuisse droite, tout comme Jérémy Mathieu. Des examens médicaux en début de semaine permettront de déterminer la gravité des blessures de ces deux cadres violets. W