Richard Gasquet éliminé... Gilles Simon en perdition... Novak Djokovic se balade...

TENNIS Les principaux résultats du tournoi de Rome...

R.S.

— 

Le tennisman Gilles Simon, lors du tournoi de Monte-Carlo face à Andreas Beck, le 14 avril 2009.
Le tennisman Gilles Simon, lors du tournoi de Monte-Carlo face à Andreas Beck, le 14 avril 2009. — E.Gaillard/REUTERS

Une mauvaise journée pour les Français. Gasquet n'a pas à rougir de sa défaite contre l'Espagnol Fernando Verdasco, 7-5, 6-4, mais le gros résultat qui pourrait lui permettre d'espérer quelque chose à moins d'un mois de Roland-Garros commence à se faire attendre.

En revanche, sans surprise, Nadal s'est qualifié pour les quarts de finale du tournoi de Rome en écrasant le Suédois Robin Soderling en deux sets 6-1, 6-0. Il rencontrera l'Argentin Juan Monaco.

Décidément les joueurs allemands ne réussisent pas à Gilles Simon sur terre battue. Comme il y a deux semaines à Monte-Carlo où il avait plié sous les coups de raquette d’Andreas Beck, le Français s’est fait éjecté du tournoi de Rome par un joueur d’Outre Rhin, Misha Zverev (6-4 ; 6-1). Pas vraiment réputé pour ses qualités sur terre battue, le 76e joueur mondial avait déjà sorti Paul-Henri Mathieu mercredi soir. Et c'est bien lui qui défiera Roger Federer vendredi en quart de finale.



Le Suisse n’a pas laissé Radek Stepanek lui faire la même blague que la saison dernière lorsqu’en 8e de finale, le Tchèque, fou de joie après sa victoire face au Suisse, avait offert au public italien une improbable chorégraphie de lombric. Cette fois-ci, Roger Federer a remis les choses en place en l’emportant en deux manches (6-4 ; 6-1).

Stepanek, qui avait disputé deux rencontres mercredi, a peut-être payé l'accumulation de ses efforts.

Une excuse que ne peut même pas avancer Tommy Robredo, balayé par le tenant du titre Novak Djokovic (6-1 ; 6-1). Malgré quelques gouttes de pluie en fin de rencontre, le Serbe s’est montré bien plus régulier en fond de court que son adversaire pour conclure rapidement son affaire. Dans l’échange, rarement l’Espagnol n’avait paru aussi dépassé sur terre battue.


Cette performance fait-elle de Djokovic le plus sérieux client de Rafael Nadal sur cette surface? La question s’était déjà posée à Monte-Carlo, il y a deux semaines. Djoko avait évacué le sujet en couvrant d’honneurs le numéro 1 mondial: «Lui se fiche du résultat. Il veut simplement donner le maximum et le meilleur de lui-même sur chaque point. C'est pour ça qu'il est unique, c'est pour ça qu'il est le meilleur.» Avant de prendre une éventuelle revanche face à Nadal en finale, il devra déjà se défaire de Del Potro au prochain tour.

Les principaux résultats:

Gonzalez (Chi, 12) - Melzer (Aut) 3/6 6/3 7/5
Monaco (Arg) - Cilic (Cro, 15) 6/4 6/4
Djokovic (Cro, 3) - Robredo (Esp, 13) 6/1 6/1
Federer (Sui, 2) - Stepanek (Rtc) 6/4 6/1
Del Potro (Arg, 5) - Wawrinka (Sui, 10) 6/2 6/7 6/3