Les Girondins durs sur l'om

Rémi Bostsarron

— 

Bordeaux provoque Marseille en duel. En s'imposant à Rennes (2-3), hier, les Girondins sont revenus à deux petites longueurs du leader et ont préservé le suspense dans la course au titre. Une performance admirable, puisqu'ils ont infligé aux Bretons leur première défaite à domicile au terme d'un match en retard qui avait débuté comme un cauchemar. Menés après quelques secondes de jeu seulement sur un but de Danzé (1re, 1-0), ils ont à peine eu le temps de réagir avant de se voir réduits à dix après l'expulsion de Planus pour un tacle mal maîtrisé (26e). La tâche devenait a priori insurmontable, pour eux qui étaient déjà privés au coup d'envoi de joueurs importants (Wendel, Cavenaghi, Trémoulinas).

Dominateurs mais opposés à des Bretons bien organisés et à un gardien très inspiré, ils ont tenté de porter le danger par des frappes lointaines par Gourcuff (25e, 32e) et Sertic (41e), en vain. Forcément, ils se sont aussi exposés à des contres, mais très mal gérés par les Rennais. C'est alors qu'a surgi Gouffran, auteur, sur une magnifique reprise, de son premier but en Ligue 1 cette saison (62e, 1-1). Terriblement réalistes, comme souvent ces dernières semaines, les Marine et Blanc l'ont encore été quand Gourcuff leur a donné l'avantage sur coup franc (70e, 1-2). Longtemps héroïques, ensuite, pour résister au réveil de Rennais, ils n'ont pas pu éviter l'égalisation de Sow (88e, 2-2) mais ont su arracher la victoire par Gourcuff tout au bout des arrêts de jeu (93e, 2-3). W