Romain Loursac a réanimé le LOU

Jérôme Pagalou

— 

Quelques heures avant LOU-Bourg (27-10) samedi dernier, Romain Loursac finissait... sa journée de garde à l'hôpital Edouard-Herriot (3e). Le jeune demi d'ouverture de 23 ans présente en effet la particularité d'être en cinquième année de médecine. Arrivé en 2002 au LOU après avoir démarré le rugby à 5 ans à Valence, il y a fait ses armes dans les équipes de jeunes. Ses qualités de buteur lui ont valu six apparitions en Pro D2 en tant qu'espoir la saison passée, et surtout un premier contrat professionnel. « Je ne pensais jamais décrocher un contrat pro, et encore moins jouer autant cette année », confie le buteur lyonnais.

Car sa saison, jusque-là marquée par trois petites entrées en jeu, a basculé le 7 mars lors de la 22e journée de Pro D2. «Une défaite contre La Rochelle et la saison était morte. J'en ai profité pour passer de demi de mêlée remplaçant à arrière titulaire. Mais plus que ma première titularisation, c'est le rôle de buteur qui me faisait flipper ! », sourit celui qui a remis le LOU dans le droit chemin. Neuvièmes à 11 points du premier demi-finaliste avant la victoire face à La Rochelle (27-12), les Lyonnais et leur nouveau buteur titulaire, qui restent sur 6 victoires lors des 7 derniers matchs, ne pointent plus qu'à deux longueurs d'Oyonnax (5e). Le LOU vient donc de proposer à son homme en forme une prolongation d'un an de son contrat qui court jusque 2010. « Je suis en pleine réflexion car je souhaite préparer au mieux mon internat, explique Romain Loursac. Quoiqu'il arrive, je me consacrerai pleinement à la médecine à partir de 2011. » Avant de se pencher sur ses partiels de pédiatrie, il va tenter de guider le LOU samedi (18 h 30) face à Bordeaux-Bègles (10e) lors de l'avant-dernière journée de Pro D2. W