Pelous ovationnné, le rugby de côté

— 

Le Stade Toulousain a dominé Bourgoin (13-6) samedi, à l'issue d'une triste rencontre. Déjà qualifiés pour les demi-finales, les 2es du Top 14 - qui ont perdu sur blessure Heymans (vertèbres) et Elissalde (cheville) - doivent auparavant boucler la phase régulière à Bayonne, puis à Mont-de-Marsan. Face aux modestes Isérois (12es sur 14), il s'agissait donc de leur dernière sortie au stade Ernest-Wallon cette saison. Et du dernier match à domicile de Fabien Pelous (35 ans) dans son immense carrière.

Le 2e ligne et recordman des sélections en équipe de France (118) a été fêté par les 18 666 spectateurs. Entré seul sur le terrain, Pelous a eu la surprise de voir les supporters affublés d'un masque à son effigie. Sorti à une minute de la fin du match, le futur retraité a eu droit à une ovation du public qui a honnoré dignement le champion. « Le plus beau cadeau serait celui d'un Bouclier [de Brennus] pour terminer ma carrière », a déclaré l'intéressé. W

N. S.