CAN 2022 : La presse tunisienne vent debout contre l’arbitre de la rencontre Tunisie-Mali

FOOTBALL L’arbitre Janny Sikazwe a arrêté, à deux reprises, le match trop tôt mercredi lors de la défaite inaugurale de la Tunisie (0-1)

Julien Laloye
— 
Le staff tunisien fou furieux après l'arrêt de la rencontre avant le temps additionnel.
Le staff tunisien fou furieux après l'arrêt de la rencontre avant le temps additionnel. — Issouf SANOGO / AFP

« Honte », « farce », « mascarade »… La presse tunisienne s’est déchaînée ce jeudi contre l’arbitre zambien Janny Sikazwe qui a mis prématurément fin mercredi au match perdu 1-0 par la Tunisie face au Mali dans le cadre de la Coupe d'Afrique des Nations, qui a lieu au Cameroun. « Mascarade », s’est indigné en Une le journal Le Temps, déplorant « une ridicule fin de match qui donne au monde une image terne du football africain ».



« Sikazwe, la honte »

Sous le titre « Un début en Farce » son confrère Le Quotidien s’est quant à lui désolé d'« une défaite amère,   un arbitrage scandaleux ». « Sikazwe, la honte », a pour sa part titré La Presse, évoquant l’arbitre zambien qui a arrêté par deux fois le match trop tôt. « Sikazwe a été catastrophique sur ce match-gag ». « Un penalty réussi par le Mali, un autre raté par Khazri pour ce match folklorique. Triste CAN ! » a ajouté le journal.

Tout en estimant que le Mali « a mérité sa victoire tant il était meilleur sur tous les niveaux et notre sélection hors sujet », le journal Assabah dénonce une « injustice et une farce historiques de la part de l’arbitre zambien Sikazwe en mettant prématurément fin au match à deux reprises ». « Ce que l’arbitre Sikazwe a comme à l’encontre de notre sélection nationale est un scandale historique à tous points de vue », a-t-il cinglé.
 

Quelle sanction pour la Tunisie ?

L’arbitre Janny Sikazwe, victime d'une insolation selon le patron des arbitres du foot africain, a par deux fois arrêté le match trop tôt, et quand le quatrième arbitre est revenu sur la pelouse pour réparer l’erreur, seuls les Maliens étaient présents, les Tunisiens refusant de jouer les ultimes secondes de temps réglementaire et l’hypothétique temps additionnel.

La Tunisie risque une sanction pour avoir refusé de reprendre le match. Mais « les joueurs étaient dans le bain de glace pendant 35 minutes » et on « nous demande de revenir », a protesté le sélectionneur tunisien Mondher Kebaier mercredi. Le coup de sifflet final de Janny Sikazwe a scellé la défaite de la Tunisie (1-0), après que sa star Wahbi Khazri a raté à la 77e minute un penalty qui aurait permis aux Aigles de Carthage d’égaliser.