Revivez Grenoble - Rennes en live

R.S.

— 

Grenoble - Rennes

1/2 finale Coupe de France

Pour rafraîchir cliquez ici
C'est terminé. Le match se termine sous les sifflets du Stade des Alpes. "Le peuple breton va monter à Paris", s'excite Guy Lacombe qui ne sait toujours pas s'il va rester à Rennes l'année prochaine. C'est Sow qui a marqué de la tête (21e). Les Rennais ont été plus solides et beaucoup plus dangereux que le GF 38 parfois brouillon. Grenoble va terminer son championnat tranquillement en marquant des buts à la 90e minute. Super.

Merci de nous avoir suivis et à mercredi soir pour l'autre demi-finale: Toulouse-Guinguamp avec un supporter toulousains aux commandes du live. Ca va faire mal.
92e: Pendant ce temps-là, Danzé est sorti, remplacé par Echiéjilé. Leroy vient fouiner en coryant que c'est lui qui est appelé sur le banc et gagne du temps. Quel artiste!
90e: L'arbitre de touche prend une bouteille (ou une pièce) sur la tête. C'est la confusion à Grenoble. Un fumigène atterit sur la pelouse. Tous les officiels s'excitent.
89e: Les Grenoblois se mettent au Kick and Rush. El-Moubarki met la misère à Rod Fanni. Son centre ne donne rien.
88e: Sur l'action qui suit pour Leroy et Vitakic qui se chamaillent comme des gamins. Les bouteilles volent
86e: Grosse baston après une altercation entre Thomert et César. Tout le monde s'y met et cherche son carton rouge avant la finale. Leroy est le premier à venir mettre son grain de folie.  La classe.

pour César et Thomert..
83e: On le sent le but à la 91e de Grenoble?
82e: Rennes rate encore le KO. Après un beau corner Grenoblois bien repoussé par N'Diaye, Robin cherche la faute, l'arbitre ne doit rien. Le contre de Rennes est assassin. Leroy pousse vers Thomert seul face au gardien qui n'a plus les jambes.

El-Moubarki remplace Moreira.
77e: Rod Fanni a compris les ficelles. En retard, il se jette dans les hanches de César. A l'image, on a l'impression que César veut l'assassiner, l'arbitre siffle une faute pour Rennes.
75e: Bazdarevic a attendu la 75e pour faire son coaching. Le milieu Courtois sort pour laisser sa place à un attaquant: Touré.  Grenoble va sans doute passer en 4-4-2.
73e: On l'attendait. Le premier geste de classe de l'ami Leroy qui met dans le vent d'une petit extérieur un milieu défensif grenoblois qui revenait comme un char d'assaut. Ca ne donne rien mais c'est beau.
70e: La bonne sortie du gardien rennais sur le corner grenoblois. le remplaçant de Douchez est dans le match.
69e: Leroy vient de rater le but du KO. Seul face à Le Crom, le Rennais rate son tir qui est détourné par le gardien grenoblois qui se demande encore comment il  a réussi son coup.
68e: Le Boya est intenable. Après un bon jeu en triangle, son tir du droit est dévié en corner. Le Camerounais harrangue le virage. C'est beau.
67e: Mbia fait main à 20 mètres de la surface. Le coup franc est très mal tiré.
65e: Oh Danze était à deux doigts de doubler le score.  Les défenseurs grenoblois coupent bien la trajectoire du ballon.

Lacombe et sa  moustache (un poil élaguée par rapport à il y a quelques semaines, c'est le printemps) trépignent.
64e: Attention Bazdarevic discute et s'apprête à faire un changement. Sortir un attaquant pour en remettre un autre? Ou tenter de faire sortir un milieu défensif? Soyons fous.
60e: Connaissant Grenoble, ils vont marquer un but à la 90e. Puis un 2e à la 92e. Notamment avec leur arme fatale Akrour (ah ben non, Akrour est blessé à la cuisse, il n'est même pas sur le banc...)
59e: Rennes a de l'espace. Le danger est breton. Encore une magnifique remontée de balle de Leroy et Thomert qui centre vers Danze qui loupe le ballon d'un cheveu. Il y avait 6 Grenoblois pour défendre mais ça va trop vite...
58e: romainuchimata, on peut aussi te donner des nouvelles de Grandin et César. Vous en voulez plus à l'OM?
55e: But hors jeu de Rennes. Saw marque de la tête sur un service de Leroy. L'attaquant était HJ d'un bon mètre.
54e: Entre vieux grognards, Battles découpe Leroy qui fait sa magnifique tête de légionnaire outragé. Il y avait une grosse faute et le capitaine grenoblois a déjà un carton jaune.
53e: Tout le monde devient anxieux à Grenoble. Et si l'ultra défensif, Bazdarévic faisait rentrer un 2e attaquant?
52': Attention. Grenoble est en train de mettre le pied sur le ballon. Les supporters doivent croiser les doigts pour voir un but. Le GF 38 n'en a marqué qu'une dizaine à domicile cette saison.
49e: Festival Boya qui nous claque sa troisième faute en 4 minutes. C'est encore Mbia la victime. Physique, l'attaquant grenoblois. Sur le coup, Mbia a pris des cours de comédie. le plongeon est sublime.
48e: Ben tien Boya prend sa biscotte . Pas mal.
47': Ca repart bien viril. Mbia se fait rentrer dedans par l'attaquant grenoblois Boya, le Darcheville grenoblois.
46e: C'est reparti! Grenoble a 45 minutes pour égaliser.

Douchez est bien resté au vestiaire (mal de dos). N'Diaye le remplace.
45e Mi-temps. Rennes est à 45 minutes du Stade de France mais risque de perdre son gardien, Nicolas Douchez qui rentre au vestiaire en claudiquant.
44e Grenoble est une équipe de fin de mi-temps et d'arrêts de jeu, ça se confirme.
41e La barre pour Boya! Sur leur première occasion, les Grenoblois n'étaient pas loin d'égaliser. L'arbitre a peut-être oublier une faute de Boya sur Hansson.
38e Le foot en folie! Le Crom relâche un ballon anodin, Thomert ne profite pas de l'occasion. Le public grenoblois s'en prend à son gardien qui ne semble pas dans son assiette ce soir.
35e Ca chauffe encore sur les buts de Le Crom. Les corners se multiplient, Danze puis Hansson manquent de peu de doubler la marque.
33e Pour l'instant, on ne voit pas trop comme Grenoble peut s'en sortir.
30e C'était chaud devant les buts de Le Crom. Thomert seul face au gardien tente la remise en retrait pour l'homme invisible. Il fallait tirer. 
28e Il va falloir ques Grenoble fasse preuve d'un peu plus d'imagination. On sent les Rennais prêts à tuer le match en contre.
25e Guy Lacombe hurle ses consignes. "Tous derrière les gars, tous derrière". Du coup, les Bretons laisssent le ballon aux Grenoblois.
23e On espère que ce but va obliger les Grenoblois à sortir. Mais on n' est pas sûr.
22e Sow!  Rennes ouvre le score. Thomert devance une sortie hasardeuse de Le Crom, Sow a suivi et pousse le ballon de la tête au fond des filets.
18e Si votre enfant ne termine pas son repas, menacez-le de lui envoyer Vitakic. Un latéral bien brutal comme on aime.
16e A Grenoble, on attaque à deux. Et parfois à trois les jours de fête.
13e Lemoine est surnommé le "Iniesta rennais" du côté de la Route de Lorient. A par le teint de peau cadavérique, on ne voit pas trop pourquoi.
11e  La première biscotte (in Gravelaine we trust) est pour Battles pour une méchante semelle sur Mbia. Le coup franc de Lemoine ne donne rien. Mais qui a l'a laissé tirer?
10e La première frappe est iséroise. Mais Courtois dévisse.
8e On ne va pas échapper au quart de présentation. "Les deux équipes sont bien en place" comme dirait l'autre.
5e Entre Le Crom, Moreira, Battles, Robin et Flachez, cette équipe de Grenoble a un tropisme 90's prononcé.
3e Même à domicile, les Grenoblois aiment procéder par contre.  Rennes va devoir assumer le poids du match. Sans Briand et Pagis, c'est quand-même plus compliqué.
1er Engagement direct en touche. Les Rennais essayent de mettre la pression sur le GF38... Pas vraiment une réussite.
20h43 A 20minutes.fr, on est fan de Peter Hansson. Et on assume.
20h40 Belle ambiance au Stade des Alpes pour cette première demi-finale. A Rennes, Pagis débute sur le banc, c'est Thomert qui va évoluer seul en pointe. Leroy est à la baguette. A Grenoble, on sent bien Moreira vouloir prendre sa revanche sur le Stade Rennais ou il a passé deux années cauchemardesques.
20h31 Encore un petit quart d'heure avant le live. C'est le moment de penser aux boissons et de préparer vos premiers commentaires. Nous, on est déjà en position.

Avant match

Quand on n’a plus grand-chose à espérer du championnat et que la fin de saison s’apparente à la traversée d’un long couloir, la coupe peut faire office d’échappatoire. Les Rennais voient donc ces demi-finales comme un objectif majeur, à un match du Stade de France.

La Coupe de France est d'autant plus importante pour le Stade Rennais que c'est le seul trophée jamais décroché par les Bretons (1965, 1971). «On est à 90 minutes d'une place au Stade de France, c'est une belle carotte», reconnaît le milieu offensif Romain Danzé. «En ville, les gens qui m'arrêtent me parlent en premier de la Coupe de France. Ils me disent 1971, vous ne devez pas connaître», sourit le joueur, né en...1986.

Mauvais sort

Son entraîneur Guy Lacombe, victorieux en 2006 avec le Paris SG, préfère insister sur la «récompense» que constituerait pour le groupe une place en finale. «C'est un groupe qui a bien bossé, qui mérite d'être bien récompensé». Concernant le match proprement dit, le technicien réfute l'étiquette de favori.

«C'est du 50-50 sur le terrain mais on peut donner un 49 pour nous et 51 Grenoble, le 1% étant pour le public important. Mais j'ose espérer que mes joueurs seront survoltés également par ce public», lance-t-il en précisant que le mauvais sort touche son équipe depuis quelques semaines avec la blessure de Briand et els suspensions de Mangane et Aubey.

Un match à suivre et à commenter en live comme-à-la-maison. Grenoble et Rennes à un match du Stade de France, ce n'est pas si courant. Vous ne pouvez pas louper ça...