La finale à Bercy ne doit pas couper leur montée en N1

— 

En route pour le doublé. Finaliste du Trophée Coupe de France, le BC Souffelweyersheim est aussi à deux matchs d'accéder à la Nationale 1. « L'objectif premier de la saison », avoue Stéphane Eberlin, l'entraîneur souffelois. Cette montée passera par une double confrontation face à Angers, les 2 et 9 mai, en quart de finale de N2. « L'an dernier, on avait été stoppés à ce niveau par Juvisy, se remémore le coach du BCS. A nous de croquer à pleines dents dans ces deux rencontres. » Le meneur Jeremy Tschamber s'attend à « deux batailles pour aller chercher la montée qu'on souhaite depuis le début de la saison. »

Les Souffelois ont terminé 2es de leur poule de N2, derrière Denain, qu'ils retrouveront en finale de Coupe. Surtout, ils restent sur 12 victoires consécutives en championnat. « C'est la meilleure équipe de N2, affirme Oliver Bady, l'entraîneur de Gries défait deux fois en championnat et éliminé de la Coupe par le BCS cette saison. Ils sont sur une grosse dynamique. » L'une des clés du succès face à Angers passera par « un gros travail défensif. Il faudra y mettre tout son coeur », annonce l'entraîneur de Souffel qui devra aussi gérer « le stress, l'adrénaline de cette fin de saison ». Le Trophée Coupe de France va, lui, être mis de côté jusqu'au 10 mai pour bien préparer les play-offs. « Ça va être difficile car tout le monde nous parlera de la finale à Bercy », prédit Stéphane Eberlin. Une situation qu'avait connue le SIG, l'an dernier. Les Illkirchoises avaient réussi le triplé Coupe, montée en N1 et titre de champion de France de N2. « C'est peut-être annonciateur pour Souffel », espère Philippe Breitenbucher, le coach de la SIG. W

F. H.