Lille se noie dans le Chaudron

Antoine Maes

— 

Tout ça n'a rien de rassurant. Alors que le sprint final bat son plein, le Losc est allé se perdre en route en abandonnant trois points à Saint-Etienne (2-1). Une semaine après son nul face au PSG (0-0) à domicile, c'est un début de ralentissement qui inquiète presque. « Cette belle claque nous laisse des regrets, car si nous avions joué bien en bloc, avec nos valeurs, de l'agressivité, on ne serait pas reparti avec zéro point », remarque Nicolas Plestan. Jamais les Lillois n'ont paru en mesure de ramener quelque chose du Forez. « On avait quelques joueurs en dessous de leurs possibilités habituelles pour espérer mieux », peste Rudi Garcia.

A la pause, les Verts n'avaient pas encore fait le break, « mais c'était déjà très flatteur pour nous », souligne le coach lillois. La réduction du score de Nicolas Fauvergue n'a pas non plus permis de retrouver un peu de jus. « On va recevoir Marseille (dimanche), on a donc intérêt à se remettre en course, car il faudra être bien meilleur pour espérer l'emporter », prévient Rudi Garcia, franchement mécontent du rendement de ses hommes. On se rassurera en se disant que face aux gros, les Nordistes n'ont jamais déçu. Et c'est bien ce qui pourrait leur coûter cher à la fin mai : avoir traîné en route contre les petits. W