Équipée dangereuse pour l'Asvel

Stéphane Marteau

— 

Solide leader de la Pro A avec deux victoires d'avance sur Orléans assorti du goal-average, l'Asvel ne fanfaronne pas à l'heure de rendre visite à Cholet (11e), demain, lors de la 26e journée. La « Green Team » devra en effet composer avec les absences d'Amara Sy (cheville) et d'Ali Traoré (côte), écartés des parquets pour au moins deux semaines après leurs blessures contractées mardi lors de la défaite subie face au Mans (79-80) en quart de finale de la Coupe de France. Egalement touché à la cheville droite, J.R. Reynolds effectuera un ultime essai demain matin. « La première place n'est pas encore acquise », souligne Vincent Collet, le coach villeurbannais.

« Nous avons encore besoin de trois victoires et il est impératif d'en obtenir une lors des deux prochaines journées, ajoute-t-il. Mais le match de samedi s'annonce compliqué. Il l'aurait été même si nous avions été au complet car Cholet est une équipe dangereuse. Au regard de son effectif, c'est une incongruité qu'elle ne soit pas qualifiée pour les play-offs. » Guère épargné par les blessures, au point qu'aucun de ses joueurs n'a disputé l'intégralité des matchs de Pro A, le club des Mauges s'est dévoilé sur la scène continentale. Au prix d'un marathon de 17 rencontres (14 succès et 3 défaites), la formation d'Erman Kunter s'est qualifiée pour le Final Four de l'Eurochallenge, les 24 et 26 avril à Bologne. « Même si cette épreuve n'a pas le niveau de l'Euroligue, c'est une performance et une forme de reconnaissance pour notre championnat, déclare Vincent Collet. Il faut espérer que Cholet aille au bout ». W