Les Violets veulent passer l'Isère

Nicolas Stival

— 

Toulouse s'apprête à vivre une semaine cruciale pour la fin de saison. Au programme : deux matchs de championnat, demain (19 h) à Grenoble, puis le dimanche suivant contre Lorient, entrecoupés d'une demi-finale de Coupe de France, mercredi contre Guingamp (L2). Fidèles à la rhétorique sportive - « On prend les matchs les uns après les autres. » - entraîneur et joueurs du 4e de L1 assurent ne penser qu'au rendez-vous en Isère, chez le 14e. Le milieu Moussa Sissoko brosse en quelques mots l'enjeu de cette rencontre de la 32e journée. « Grenoble a besoin de points pour se maintenir, et nous, pour rester en haut du classement. »

« Les matchs contre des équipes en quête de points ne sont jamais faciles, observe Alain Casanova. On l'a vu contre Nantes [1-0] ou avec Monaco à Lyon [2-2]. » Le TFC, qui ne compte que cinq unités de retard sur le leader marseillais, partira favori face à une formation qui flotte cinq longueurs au-dessus de la ligne rouge. Mais a priori, ce duel entre la plus mauvaise attaque (Grenoble n'a inscrit que 21 buts) et la meilleure défense (21 buts encaissés) n'est pas parti pour faire des étincelles. « Cela peut être un match fermé », convient le technicien toulousain, privé de Paulo Cesar (blessé) et Cheikh M'Bengue (suspendu). Côté Isérois, un ancien du TFC, Laurent Batlles (suspendu), précieux par son expérience et sa technique, sera absent. Toulouse ne s'en plaindra pas... W