Les Lillois s'en mordent les doigts

— 

Rio Mavuba l'assure. « Toute l'équipe pense déjà au déplacement à Saint-Etienne. » Soit, mais le match nul concédé contre le PSG (0-0), dimanche soir, va être compliqué à digérer. Parce que les Nordistes se sont bien rendu compte que sur cette rencontre, ils étaient plus vaillants que les Parisiens. « Ce sont deux points de perdus. Mais il y a parfois des moments où il faut savoir ne pas perdre », philosophe Rudi Garcia. Pour le coach lillois, ce n'est pas faute d'avoir essayé. En titularisant Bastos, Obraniak et Hazard en même temps pour la deuxième fois seulement de la saison, il avait pris le parti du risque. Ses joueurs ont pourtant moins tenté que d'habitude. « On a su maîtriser le jeu, se créer des situations intéressantes, mais au niveau des occasions, cela n'a pas été ça », admet Ludovic Obraniak. Trois points de retard sur le podium, c'est encore trop faible pour s'avouer vaincu. Mais il faudra vite retrouver le mordant qui faisait la force des Dogues ces dernières semaines. ■ A. M.