L'Asvel craint un relâchement en Coupe de france

— 

Vincent Collet a élevé le ton hier à l'entraînement, à la veille d'accueillir Le Mans en quarts de finale de Coupe de France (20 h). L'entraîneur villeurbannais a reproché à ses joueurs un relâchement lié à leur victoire déterminante vendredi face à Orléans (71-59), qui leur assure quasiment la première place de la Pro A à l'issue de la saison régulière. « L'autosatisfaction n'aide pas à gagner les matchs. J'espère que nous allons nous ressaisir car laisser au Mans (déjà vainqueur de la Semaine des As) une chance de remporter la Coupe serait dangereux avant les Play-offs », prévient le nouveau coach des Bleus. Il s'attend à ce que les Manceaux s'appuient davantage sur leur secteur intérieur (Koffi, Batista, Badiane) que le 27 mars dernier où l'Asvel l'avait emporté en Pro A (72-66), notamment grâce à un J.R. Reynolds (18 points, 9 passes) inspiré.

« Il faut savoir rebondir après une grosse victoire, précise le capitaine villeurbannais Aymeric Jeanneau. La suffisance peut nous toucher inconsciemment et cela se paierait cash face au Mans. » Tenante du titre, l'Asvel espère pouvoir compter sur son intérieur Eric Campbell, touché à la hanche suite à une chute face à Orléans, et qui ne s'est pas entraîné depuis vendredi. « Le connaissant, je prends le pari qu'il va jouer », sourit Vincent Collet. W J. P.