Joue-la comme Paul-henri mathieu

— 

Avant son entrée en lice aujourd'hui au tournoi de Monte-Carlo contre l'Argentin David Nalbandian, Paul-Henri Mathieu s'est mué en professeur de tennis, dimanche. Dans « L'Equipe du dimanche », PHM a décrypté en compagnie de son entraîneur Loïc Courteau le jeu sur terre battue. Huitième de finaliste à Roland-Garros (2002 et 2008), il insiste sur la patience nécessaire pour faire un point sur l'ocre.Comme les échanges y sont plus longs, le 39e joueur mondial doit parfaire encore plus sa condition physique. « Des footings, c'est chiant, mais il faut y passer », avoue-t-il avant d'analyser le service et les retours, l'amortie qui refleurit sur terre et la glissade qui sied à la surface. A Monte-Carlo, Mathieu n'aura pas la tâche aisée pour mettre en application tous les conseils dispensés. Car Nalbandian, 15e joueur mondial, est comme tout bon Argentin un sacré client sur la terre battue : il y a déjà remporté quatre titres durant sa carrière et atteint deux fois les demi-finales à Roland-Garros. ■F. H.