L'heure de vérité a sonné pour le Lyon Hockey Club

— 

L'accession en D1 sinon rien. Demain, la formation de Christer Eriksson se déplace à Brest pour tenter de se qualifier pour la finale des play-offs de D2, synonyme de retour dans l'antichambre du hockey français. Les Lions, qui ont régulièrement échoué ces dernières années lors des matchs décisifs, débarquent avec une courte avance acquise la semaine dernière sur leur patinoire (2-1). « Il va falloir faire preuve de cohésion et de solidarité, comme nous avons su le faire chez nous, recommande l'entraîneur suédois du LHC. Si nous essayons de conserver notre avantage, je ne pense pas que cette stratégie nous réussisse. » Afin de s'épargner un long trajet en bus, les Lyonnais effectueront une halte à Angers, où ils s'entraîneront demain matin. ■S. M.