Revivez le match PSG - Dynamo Kiev en live

P.K. et R.S.

— 

Stéphane Sessegnon, du PSG, lors du match de Coupe de l'UEFA contre Braga, le 12 mars 2009 au Parc des Princes.
Stéphane Sessegnon, du PSG, lors du match de Coupe de l'UEFA contre Braga, le 12 mars 2009 au Parc des Princes. — REUTERS/Charles Platiau

A entendre Paul Le Guen on aurait presque l’impression que le PSG va accueillir le grand Dynamo Kiev d’Oleg Blokhine et Valery Lobanovski, double vainqueur d’une coupe d’Europe en 1975 et 1986. «Quand on voit l’effectif du Dynamo Kiev à la fois en quantité et en qualité, c’est quand même très impressionnant.» Surtout ne pas se tromper, le petit poucet sera bien en rouge et bleu jeudi soir: «Sur les huit dernières équipes engagées, on est certainement celle qui avait la plus faible côte au départ», explique Mickael Landreau, qui ne dit pas s’il a misé une piécette sur son club à cette époque.

 
«Marseille mieux armé»
 

Maintenant, plus de doute pour le gardien international: «Oui, on peut gagner la coupe d’Europe.»  C’est bien tout le paradoxe de ce PSG aussi ambitieux que conscient de ses faiblesses, et même un peu revanchard, à l’image de Michael Landreau, qui n’a toujours pas digéré les commentaires de la presse au lendemain de la déroute face à Schalke 04 (défaite 3-1): «Je me souviens de ce que vous avez dit. «Mais c’est inadmissible, c’est ne pas respecter le PSG», et aujourd’hui, on est là.» Paul Le Guen est plus policé: «On s’est un peu moqué de nous au départ, finalement on est dans les huit».

 

Un match à suivre en live-comme-à-la-maison sur 20minutes.fr à partir de 20h45

 

Reste maintenant à passer dans les quatre. Une tâche à priori plus compliqué pour ce PSG-là que pour l’OM. Mais pas de quoi inquiéter Paul Le Guen et le PSG nouvelle version: «Marseille est mieux armé. Ils ont un effectif de Ligue des champions qu’ils ont encore renforcé au mercato, évidemment qu’ils ont plus d’argument que nous. Mais on est encore en quart de finale comme eux, et pas si loin d’eux en championnat.»