Guy Novès mise sur l'humilité

Julien Carrère

— 

Le « Petit Poucet » toulousain face à « l'ogre gallois ». Hier matin, Guy Novès a donné son sentiment lors du dernier entraînement ouvert à la presse avant le choc de samedi à Cardiff en quart de finale de la Coupe d'Europe. Souvent enclin à se parer des habits du petit, le manager de Toulouse à cette fois fait très fort. « Nous avons terminé huitièmes à l'issue des phases de poules, et eux premiers. Je ne crois pas que dans toute l'histoire du rugby on ait déjà vu le plus mauvais qualifié réussir l'exploit de à faire tomber un premier, explique-t-il. Du coup, vous voyez à peu près les chances que nous avons de passer. »

Du côté de Cardiff, pas sûr qu'on partage l'analyse du coach des Stadistes. Les Gallois n'ont sûrement pas oublié que la saison dernière, ils s'étaient complètement fait balayer au même stade de la compétition à Toulouse (41-17). « Dans notre position actuelle, ce premier défi de la saison est aussi une véritable source de motivation pour un club comme le Stade Toulousain », ajoute Novès, avant de conclure : « Ce qui est certain, c'est que les vingt-deux Toulousains qui rentreront sur le terrain vendront chèrement leur peau. » On le croit déjà plus volontiers... ■