A quoi sert Michael Schumacher chez Ferrari?

F1 L'Allemand, conseiller spécial de la Scuderia, ne fait pas l'unanimité au sein des paddocks...

B.T.

— 

Publier dans des magazines des photos de Michael Schumacher arborant un logo de cigarettes constitue bien une infraction condamnable en France, a jugé la Cour européenne des droits de l'Homme en déboutant jeudi deux groupes de presse.
Publier dans des magazines des photos de Michael Schumacher arborant un logo de cigarettes constitue bien une infraction condamnable en France, a jugé la Cour européenne des droits de l'Homme en déboutant jeudi deux groupes de presse. — Cristina Quicler AFP

Après deux épreuves, Ferrari n’a toujours pas marqué un seul point au championnat du monde. Michael Schumacher porterait-il la poisse? Depuis qu’il a décidé de s’impliquer dans son rôle de conseiller spécial de la Scuderia, prenant place dans les stands pendant les courses, le septuple champion du monde n’est pas ménagé par la presse allemande, qui s’interroge sur le rôle de «Schumi». Lundi, le quotidien «Bild» dresse un constat d'échec de la relation entre le pilote et son ancienne écurie: «Ferrari et Schumacher prennent l'eau». Il est également critiqué avec virulence par deux anciens pilotes, consultants des chaînes de télévision allemande. «Il aurait dû se rendre compte de ce qu'il se passait, cet échec est embarrassant», s'emporte l'ancien champion du monde Niki Lauda.

«Je m'étonne qu'avec un tel conseiller, on produise une telle m...»

Durant la course marquée par de fortes pluies, c'est la stratégie de ravitaillement et de changements de pneumatiques de la Scuderia qui a été critiquée alors que Massa s'est classé 9e et Kimi Räikkönen 14e. «Je m'étonne qu'avec un tel conseiller, on produise une telle m...», accuse de son côté Marc Surer. Willi Weber, l’agent de Schumacher, a tout de suite pris la défense de son protégé. «Se concentrer seulement sur lui, ce n'est pas acceptable. Ce sont des décisions d'une équipe» qu'a prises Ferrari, souligne-il. Par ailleurs, le conseiller a reconnu que le contrat de Schumacher avec Ferrari qui expire en fin de saison, pourrait ne pas être renouvelé.«C'est possible, mais les discussions n'auront lieu seulement qu'après la première moitié de l'année, il faut attendre», insiste l’agent. «Et si le contrat ne devait pas être prolongé, je suis sûr que le Grand Prix de Malaisie n'aurait rien à voir dans la décision».