Ligue des champions : Chelsea gifle la Juventus et reprend la tête de son groupe

FOOTBALL Tout va bien sur la planète Thomas Tuchel

W.P, avec AFP
— 
N'Golo Kanté dans ses oeuvres
N'Golo Kanté dans ses oeuvres — Matt Dunham/AP/SIPA

Leonardo Bonucci a eu raison de parler de « leçon » pour qualifier le naufrage collectif de la Juventus à Stamford Bridge (4-0 pour les Blues). Une leçon pour la Juve, une leçon infligée par Chelsea, bref, le mot est approprié dans les deux sens. Les hommes de Thomas Tuchel ont surclassé la Vieille Dame à Londres mardi soir en Ligue des champions pour reprendre la première place du groupe H, à une journée de la fin de la phase de poules de la Ligue des champions​.

S’ils ne font pas un moins bon résultat en Russie que la Juve à domicile face aux Suédois, les Londoniens auront l’avantage du terrain au retour en huitième. Et sur le match de mardi soir, cela semblerait tout à fait logique, tant ils ont étouffé la Vieille Dame dans l’intensité : dans les passes bien appuyées, dans les appels tranchants, dans l’impact physique…

Il suffisait de voir comment Thiago Silva s’est jeté pour dégager juste devant la ligne un petit lob d’Alvaro Morata qui avait devancé Edouard Mendy (29e), avant d’aller percuter les panneaux publicitaires derrière le but, pour avoir une idée de la détermination mise à tous les étages.

En dépit de l’absence de Kaï Havertz, ménagé, et de la présence sur le banc, au coup d’envoi, de Romelu Lukaku, Timo Werner ou, de façon plus surprenante, de Mason Mount, Chelsea a assumé avec brio son statut de tenant du titre de la compétition.

Il s’en est remis à ses jeunes pousses, Trevoh Chalobah ouvrant le score sur un corner (1-0, 25e), avant que Reece James ne double la marque d’une frappe croisée (2-0, 55e) et que Callum Hudson-Odoi n’enfonce le clou après un très bon travail de Ruben Loftus-Cheek qui avait pris la place de Kanté (3-0, 58e).

Kanté blessé

En toute fin de match, l’Allemand Timo Werner, entré en jeu, a donné une petite touche internationale au score sur une passe du Marocain Hakim Zyiech (4-0, 90e+5).

Seules ombres au tableau : les sorties sur blessures de N’Golo Kanté et Ben Chilwell. Thomas Tuchel a expliqué après la rencontre à BT Sports que l’arrière gauche « a ressenti une forte douleur, comme N’Golo, malheureusement, comme s’il s’était tordu le genou ».