Des Olympiens bien verts avant le chaudron

Sandrine Dominique

— 

« On est déjà dans notre match de Saint-Etienne dimanche, à 21 h. Ce matin, il y avait de l'intensité à l'entraînement car tout le monde est excité et a envie de jouer cette fin de saison passionnante. » Interrogé mardi, Mathieu Valbuena a résumé la situation de l'OM, 2e, avant le sprint final. Rien de tel qu'un déplacement dans le chaudron stéphanois lors de la 30e journée de L1 pour remettre tout le monde dans le bain après deux semaines de trêve forcée.

Car si le milieu offensif se satisfait d'avoir « pu évacuer un peu grâce à la coupure », pour d'autres cet arrêt a été difficile. Notamment pour le coach : « On était sur une belle lancée, c'est pourquoi je trouve un peu dommage d'avoir eu cette semaine sans match », déplore Eric Gerets. Lui, qui dit « adorer ces moments » où la tension est à son comble, a dû ronger son frein durant quinze jours et, surtout, composer lors des entraînements avec un groupe privé de six internationaux.

Mais les retours progressifs de Cana dès lundi, puis de Koné, M'Bami, Taiwo, Kaboré mercredi et Mandanda hier, ont redonné le sourire au Belge. Ce dernier s'est d'ailleurs réjoui de la montée en puissance des séances : « Tout le monde voulait se montrer, il fallait même un peu les calmer, car ça donnait parfois un jeu un peu trop individuel. »

Dimanche, dans l'antre des Verts, l'effervescence ne devrait pas retomber. « On n'a pas les mêmes objectifs mais il faut s'attendre à un match très chaud, prévient Valbuena. D'abord parce qu'il n'est jamais aisé de gagner dans le chaudron et ensuite parce que les Stéphanois,18es, jouent leur maintien. Il devrait y avoir du spectacle. » ■