PSG – FCN : Cinq raisons de croire en une victoire des Canaris au Parc des Princes (si on est nantais)

LIGUE 1 Battre le Paris Saint-Germain n’est pas une mince affaire. Pourtant, les joueurs du FC Nantes ont de bonnes raisons d’y croire. En voici cinq

Pierre-Alexandre Aubry
— 
La saison dernière, le FC Nantes s'était imposé contre le PSG (2-1).
La saison dernière, le FC Nantes s'était imposé contre le PSG (2-1). — F.Fife /AFP
  • Le PSG reçoit le FC Nantes, samedi à 17 heures, pour la 14e journée de Ligue 1.
  • Le coach nantais, Antoine Kombouaré, n’y va pas pour voir son équipe défendre tout le match.
  • Plusieurs raisons laissent à penser qu’il s’agit du meilleur moment pour affronter les Parisiens.

Et pourquoi pas ? La question doit trotter dans la tête des joueurs du FC Nantes, depuis quelques jours. Car avant de se déplacer au Parc des Princes pour y affronter un Paris Saint-Germain leader indétrônable de Ligue 1 ce samedi à 17 heures au Parc des Princes, les Canaris ont des raisons de penser que ce PSG n’est pas imbattable. Voici cinq raisons qui font que les Nantais vont revenir avec les trois points de la capitale. Une façon de voir le verre du FC Nantes à moitié plein.

Parce que les Nantais l’ont fait la saison dernière

C'était en mars 2021. Menés à la pause (1-0), les joueurs d’Antoine Kombouaré avaient fini par revenir au score, avant d’enfoncer le clou, pour l’emporter (2-1), dans un Parc des Princes vide en raison de la crise sanitaire. Si le coach nantais estime que ce match est « oublié », il n’empêche que ses joueurs sauront s’en souvenir. D’autant que le onze Canaris n’a pratiquement pas changé depuis. Mais aujourd’hui, ce sont les incertitudes sur l’équipe parisienne qui planent. « Je suis incapable de dire qui va jouer en face. Même dans les buts ! », lâche le technicien des Jaune et Vert.

Parce que beaucoup de joueurs parisiens reviennent de sélection

Si le doute perdure quant à l’équipe parisienne qui sera sur le terrain ce samedi, les Nantais savent d’ores et déjà que nombre d’entre eux reviennent tout juste de sélection. Et ils sont nombreux. Mbappé, Wijnaldum, Nuno Mendes, Gueye, Messi, Neymar… Quinze titulaires réguliers sous Mauricio Pochettino ont participé à des rencontres avec leur sélection. Une raison de penser que certains Parisiens pourraient revenir quelque peu émoussés. Notamment ceux qui ont participé aux matchs avec les équipes d’Amérique du Sud, pour qui les déplacements sont importants, et non sans conséquence pour les organismes. Neymar, revenu en avance à Paris en raison d'une douleur au niveau de l’adducteur, pourrait bien ne pas être de la partie face au FC Nantes.

Parce qu’un match décisif attend le PSG en Ligue des champions

Un match très important attend les Parisiens ce mercredi à Manchester City, en Ligue des champions. Entre les retours de sélection et cette échéance européenne, on est en droit de penser qu’il s’agit du meilleur moment pour affronter le PSG. « Une équipe du PSG bis reste quand même une équipe compétitive », a balayé d’un revers de manche Antoine Kombouaré, en conférence de presse d’avant-match.

Parce que le FC Nantes arrive avec plus de certitudes

Parmi les titulaires nantais, seul Pallois sera absent (suspendu). Moses Simon reste incertain suite à une béquille reçue cette semaine avec sa sélection. Mais malgré tout, les Canaris connaissent les ingrédients : « Il faudra être solides sur la durée. Défendre avec la volonté de récupérer le ballon dans les bonnes zones, pour se projeter vers l’avant », analyse le coach kanak. Et ses intentions sont claires : « Surtout, on va là-bas pour essayer de marquer. Je ne veux pas voir une équipe qui ne va faire que défendre. On a des arguments à faire valoir. » Certes, le PSG a remporté ses six matchs de championnat à domicile cette saison. Mais l’écart de niveau face aux équipes adverses ne saute pas toujours aux yeux sur le tableau d’affichage. Face à Lille, Angers ou Lyon, les Parisiens ont, à chaque fois, dû lutter pour s’imposer chez eux. En encaissant un but. Antoine Kombouaré conclut : « Aujourd’hui, je me demande comment je peux ramener un point ou la victoire. J’ai le droit de rêver ». Et nous aussi.

En bonus porte-bonheur : l’arbitre du match

Tony Chapron et son tacle sur Diego Carlos ont marqué les rencontres entre Nantais et Parisiens. Mais que les supporters se rassurent, ce dernier n’officie plus comme arbitre. C’est Jérémy Stinat qui sera au sifflet samedi, dès 17 heures Un mauvais souvenir pour le PSG, puisqu’il arbitrait la première défaite de l’équipe sous l’ère Pochettino. C’était à Lorient, en janvier dernier (3-2). Côté nantais, il arbitrait le 16e de finale de Coupe de la Ligue entre le FCN et le Paris FC, en 2019. Résultat : 8-0 pour les Jaune et Vert, le plus large score de l’histoire de la compétition. Alors avis aux superstitieux !