« Je préfère ma position d'outsider »

Recueilli par Sandrine Dominique

— 

Vendredi, vous affronterez le Belge Cédric Lapauw lors de la 23e Nuit des Titans à la salle Vallier. En jeu, la ceinture mondiale en chauss'fight dans la catégorie des moins de 71 kg. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé a relever ce défi ?

Au départ, c'est une question d'amitié. Je l'ai fait pour Jean-Louis Borg, l'organisateur de la Nuit des Titans. Jean-Louis gère ça très bien, c'est quelqu'un de très sérieux et je voulais lui rendre la pareille. Ensuite, bien sûr, il y a l'enjeu sportif car c'est le premier championnat du monde de la discipline dans cette catégorie. C'est plutôt grisant !

Comment avez-vous préparé ce combat ?

J'ai mis toutes les chances de mon côté. Je m'entraîne tous les jours avec Alain Sportouch et Jean-Paul Lopy pour me faire aux spécificités du chauss'fight. Ma boxe, c'est le kick boxing, mais ce sont deux disciplines qui se rapprochent. Quant à Lapauw, c'est quelqu'un de dur qui répond toujours présent dans les combats. Il met du rythme. Il avance tout le temps. Moi, j'ai travaillé sur l'explosivité. La première reprise va me permettre de l'observer et de le découvrir. Evidemment, s'il attaque d'entrée, je vais m'adapter à sa tactique.

Champion du monde de full-contact, Lapauw partira favori. Un avantage pour vous ?

Je préfère ma position d'outsider, car ça m'enlève de la pression. A la famille et aux amis aussi, eux qui seront là pour me soutenir. Lapauw a peut-être un peu plus d'expérience que moi mais sur un combat, ça ne veut rien dire. C'est l'envie et la détermination qui font la différence. ■