Courcier tente de maintenir le cap du Hainaut

— 

C'est un combat dont il sait l'issue incertaine. Ce soir, Fabrice Courcier sera sur le banc du Hainaut contre Arras, lors de la 22e journée de Ligue Féminine. Et tentera de garder la tête de l'UHB hors de l'eau. Car après l'annonce du redressement judiciaire du club, ses filles ont pris une rouste (59-80) samedi dernier à domicile contre l'ESBVA, qui reçoit Challes ce soir au Palacium. Cause à effet ? « On n'a pas d'âme. On joue comme si on n'était pas une équipe, mais si on n'a pas d'équipe, c'est aussi parce qu'on n'a pas de club », soupire l'ancien entraîneur de Gravelines. Jusque-là, les Hennuyères avaient plutôt bien réagi, remontant à la 5e place. Mais difficile d'anticiper l'avenir quand le sportif est si fragile, et que l'administratif ne tient qu'à un fil. « On n'est pas dans la projection de ce que sera demain », soupire le coach. Si le succès est au rendez-vous, ce sera peut-être un lendemain de victoire. En attendant le prochain soubresaut. ■ A. M.